Électricité: "La capacité de production" n’est pas en cause, selon Kablan Duncan

Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan
Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan
Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan

Électricité: "La capacité de production" n’est pas en cause, selon Kablan Duncan

Électricité: "La capacité de production" n’est pas en cause, selon Kablan Duncan

Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a révélé, ce jeudi 4 avril à Abidjan-Plateau, que les récentes coupures intempestives d’électricité à Abidjan (Côte d’Ivoire) ne sont pas liées à l’épuisement des réserves en électricité; contrairement à ce que pense une majorité de la population.

 

Daniel Kablan Duncan qui s’exprimait dans le cadre d’une conférence de presse, a soutenu que les problèmes de production et de transformation en sont les principales causes.

 

Pour lui,  « ce n’est pas la capacité d’électricité produite qui pose le problème. La première difficulté se situe au niveau du transport de l’énergie ».

 

Le chef du gouvernement a expliqué que le cuivre, matière servant à conduire le courant, est souvent emporté par des individus. « Ces actes de sabotage favorisent les dysfonctionnements actuels », a-t-il insisté.

 

Il a aussi indiqué que les autres causes sont les fraudes, les installations anarchiques et les problèmes de transformation.

 

« Il y a suffisamment d’électricité pour la Côte d’Ivoire. Le pays peut visiblement assurer l’alimentation en électricité sur l’étendue du territoire national et même au-delà des frontières », a indiqué Kablan Duncan.

 

Par ailleurs le Premier ministre a reconnu que pendant les dix années de crise ivoirienne, les investissements dans le secteur de l’électricité ont été négligés.

 

Isabelle Somian

LES + POPULAIRES

Action caritative : Près de 300 familles de Gobelet reçoivent des kits alimentaires BEPC/Début des épreuves d’EPS, ce lundi 8 juin : Les candidats invités à retirer leurs convocations en ligne Gontougo: Bientôt un 2e commissariat de police pour Bondoukou et un nouveau bâtiment pour la gendarmerie à Tanda