Droits de l’Homme : Des agents du Cndh formés sur les voies de recours des victimes

Marie-Paule Kodjo, vice-présidente du Cndh (à droite)
Marie-Paule Kodjo, vice-présidente du Cndh (à droite)
Marie-Paule Kodjo, vice-présidente du Cndh (à droite)

Droits de l’Homme : Des agents du Cndh formés sur les voies de recours des victimes

L’atelier de renforcement des capacités du Conseil national des droits de l’Homme (Cndh), en matière d’accès aux voies de recours des victimes de violations des droits de l’Homme en lien avec les activités des entreprises, s’est tenu ce mercredi 21 septembre 2022, au siège de l’Institution à Abidjan-Cocody, les II-Plateaux-Vallons.

A cette occasion, Marie-Paule Kodjo, vice-présidente du Cndh, a indiqué que l'organisation de cet atelier répond à la nécessité de renforcer les capacités des agents du Cndh sur le terrain. Plus précisément les agents de sept conseils régionaux, à savoir : le Gbêkê, la Bagoué, la Marahoué, San Pedro, le Haut-Sassandra, le Hambol et le Bélier.

A en croire la vice-présidente du Cndh, il s’agira lors de ces travaux de mettre en lumière les spécificités des violations des droits de l’Homme en lien avec les activités des entreprises, les défis et les techniques d’approche.

Cet atelier vise également à partager les bonnes pratiques en matière d’accès aux voies de recours. L’objectif est de concevoir une matrice de documentation de l’accès aux voies de recours pour les victimes.



Selon Marie-Paule Kodjo, à l'issue de deux enquêtes menées sur le sujet, il est clairement ressorti que l’exercice des activités des entreprises entraîne de nombreuses violations des Droits de l’Homme. Notamment la destruction de l’environnement, les expropriations de terre, les déguerpissements sans réparations, le non-respect des niveaux de salaire, de la vie privée, etc.

« Je vous assure de l’entière disponibilité du Conseil national des droits de l’Homme à œuvrer pour le renforcement de l’accès à la justice des victimes de violations des droits de l’Homme en lien avec les activités des entreprises, à travers ses Commissions régionales implantées dans les 31 régions administratives de la Côte d’Ivoire », a-t-elle affirmé.

Quant à Elin Wrzoncki, directrice du département Human rights and business de l’Institut danois des droits de l’Homme (Indh), qui est intervenue par vidéoconférence, elle s’est réjouie d’accompagner le Cndh dans ce processus, mais aussi de la collaboration entre les deux entités.

Rappelons que cet atelier a été financé par l’Institut danois des droits de l’Homme, dans le cadre de son interaction avec le Réseau des institutions nationales africaines des droits de l'Homme (Rinadh).

DANIELLE SERI (Stagiaire)



LES + POPULAIRES

Enseignement technique et professionnel: Des enseignants formés à l’utilisation des outils numériques Rentrée scolaire : Myss Belmonde Dogo distribue près de 35 millions de FCFA à des victimes Enseignement supérieur: L'Université Jean Lorougnon Guédé représente la Côte d'Ivoire au concours "Ma thèse en 180s" organisé par l'AUF au Canada