Inhumation de Hadja Fatima Bakayoko Touré à Séguéla: Patrick Achi et la population accompagnent la défunte à sa dernière demeure






Des prières ont été dites par des guides religieux pour la défunte avant son inhumation.
Des prières ont été dites par des guides religieux pour la défunte avant son inhumation.
Des prières ont été dites par des guides religieux pour la défunte avant son inhumation.

Inhumation de Hadja Fatima Bakayoko Touré à Séguéla: Patrick Achi et la population accompagnent la défunte à sa dernière demeure

Le 14/01/22 à 21:46
modifié 14/01/22 à 21:46
Hadja Fatima Bakayoko repose depuis, hier, sur la terre de ses ancêtres à Séguéla. La sœur cadette de l’ancien Premier ministre, feu Hamed Bakayoko, a été inhumée dans le caveau familial situé dans le ranch de son frère, à quelques kilomètres de la capitale du Worodougou.

Le Premier ministre, Patrick Achi, à cette occasion, était auprès de la famille éplorée, et a fait, au nom du Président de la République, Alassane Ouattara, ses adieux à la défunte. Hadja Fatima Bakayoko est décédée le 1er janvier 2022 à Istanbul en Turquie.

Amis, collègues et collaborateurs de Hadja Fatima Bakayoko épouse Touré, sont venus en grand nombre pour apporter leur soutien aux parents.

Les guides religieux du district du Woroba (régions de Mankono, du Worodougou, du Bafing) sont venus également nombreux pour accompagner la disparue à sa dernière demeure. Avant la mise en terre dans la stricte intimité familiale, les hommes de Dieu, avec à leur tête, l’imam de la grande mosquée de Séguéla, Bakayoko Abou ont officié la prière mortuaire. Des fidèles musulmans, le ministre d’État, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, les ministres Siandou Fofana, Moussa Dosso, se sont joints à cette prière obligatoire avant l’enterrement d’un musulman.

Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo, parlant pour le compte du Premier ministre et de la délégation gouvernementale, a invité l’assistance, encore sous le coup de l’émotion à être stoïque. En effet, Hadja Fatima Bakayoko est décédée juste un an après le disparition de son frère Hamed Bakayoko.

Il a déclaré que le chef du gouvernement demande aux uns et autres de rester fort. « Le Premier ministre me charge de dire à la famille que cette disparition doit être une source d’apaisement, car notre sœur repart dans un monde plein de vérité et de paix », a-t-il lancé en direction de la foule assise sous les bâches dressées devant le caveau familial des Bakayoko. Poursuivant, Moussa Dosso a argué que cet instant de séparation doit être le moment pour accompagner la défunte avec les prières et bénédictions dans sa vie tombale.

« Et en cela, nous avons des enseignements pour nous qui sommes ici-bas. (...) Il faut faire 5 choses avant la mort : profiter de la jeunesse avant la vieillesse ; profiter de la santé avant la maladie ; profiter de l’aisance financière avant la difficulté ; profiter de la vie avant la mort. Notre sœur nous a devancés dans la tombe. Que toutes les prières qui ont été formulées aujourd’hui et celles qui vont être formulées demain (samedi Ndlr) soient une source d’apaisement pour elle dans la vie tombale », a-t-il prié.

Avant de demander au Seigneur de pardonner les péchés de sa créature, de lui faire miséricorde et lui accorder d’entrer dans le royaume des cieux.

L’inhumation s’est faite loin des regards de la foule, excepté ceux de la famille restreinte et des membres du gouvernement.

Un peu plus tôt en cette journée de vendredi, le corbillard qui avait transporté la dépouille de Hadja Fatima Bakayoko en provenance d’Abidjan s’était positionné devant la grande mosquée de Séguela. A la prière de ce jour officié par l’imam Bakayoko Abou, des prières et bénédictions avaient été formulées à la mémoire de la défunte. Le frère de la défunte, Zoumana Bakayoko, au nom de la famille, a demandé aux guides religieux et aux fidèles rassemblées dans la foi au sein du lieu de culte, d’implorer le Tout-Puissant d’avoir pitié de sa sœur. Ainsi, un an après la mort de son frère, Hamed Bakayoko, Hadja Fatima Bakayoko s’est aussi éteinte à jamais

Le 14/01/22 à 21:46
modifié 14/01/22 à 21:46

LES + POPULAIRES

Développement socioéconomique/Le ministre Koffi N’Guessan : « Le FDFP est un dispositif très important… » Décès du père de Sangaré Badra Ali : Le FPI aux côtés de la famille éplorée Affaire « 4 filles décédées à Koumassi » : Ce que l’on sait une semaine après ce drame