Hausse du prix des bières : Les gérants de « maquis » et bars s’imprègnent des raisons évoquées

Echange entre les gérants de « maquis » et bars et les responsables de Solibra
Echange entre les gérants de « maquis » et bars et les responsables de Solibra
Echange entre les gérants de « maquis » et bars et les responsables de Solibra

Hausse du prix des bières : Les gérants de « maquis » et bars s’imprègnent des raisons évoquées

Le 14/01/22 à 18:05
modifié 14/01/22 à 18:05
« La hausse des matières premières, des emballages, du transport et des charges en général impacte tout le monde, y compris la concurrence. A chacun d’en gérer les conséquences », indiqué le Eric Samson, Directeur général de Solibra, le 12 janvier 2022, dans une interview.

Les gérants de maquis et bars ont salué la décision prise par leur partenaire Société de Limonaderies et de Brasseries d'Afrique d’augmenter le prix de certaines bières.

Lors de la présentation des vœux, le jeudi 13 janvier 2022, la plateforme des maquis, bars et restaurants présidée par Gnahoua Josué a marqué son accord quant à l'augmentation des prix de certaines bières comme la Bock 65 cl.

Dans une ambiance très conviviale, les acteurs de ce secteur d’activité, ont échangé les bons vœux avant d’aborder à la question d’actualité concernant l’augmentation des prix de certains produits de la brasserie.

Après avoir demandé des explications à la direction commerciale et marketing, les propriétaires un moyen de rendre leur activité plus profitable. « Depuis longtemps nombreux sont nos adhérents qui vendaient la bière de 65cl à 600 ou 700 FCFA. On a pris nos calculatrices et avons compris que nous gagnons », a indiqué Gnahoua Josué.

Les propriétaires ont fait des suggestions pour améliorer l'accompagnement aux bars, maquis et restaurants.

S’adressant aux consommateurs, M. Gnahoua dira : « Ce n’est pas aujourd’hui que les prix ont augmenté. De vous à nous, vous savez d’où provient cette augmentation. Nous n’avons pas augmenté pour vous faire du mal. Acceptez ce qui est là pour que nous puissions survivre ».

Pour sa part, Julien Zayro, Directeur commercial et marketing s’est félicité de ce déjeuner d’échanges avec ses partenaires. « C’est une initiative qui marque la collaboration que nous avons depuis longtemps. Il était important qu’on se rencontre pour échanger sur l’avenir de notre activité », a souligné M. Zayro.

Aussi a-t-il fait remarquer que son entreprise a toujours œuvré pour le bien être des consommateurs ivoiriens. « En 2022, nous allons continuer à travers son équipe marketing, à mettre tout en œuvre pour que le consommateur ivoirien vive de belles expériences dans les espaces, maquis, bars et restaurants », a-t-il dit.

Présentant les causes endogènes et exogènes qui justifient cette hausse de certaines bières, Eric Samson, Directeur général de Solibra donné des explications, le 12 janvier 2022, dans une interview : « Nous avons été contraints d’augmenter les prix de certaines de nos bières. Ce qui n’avait pas été le cas depuis plus de 5 ans. Cette décision difficile s’est en effet imposée à nous compte tenu de la réalité économique. Premièrement, nous subissons une hausse importante des matières premières principales de la bière (Malt, Maïs, Houblon, etc.) Cela va de 15 À 33 % selon la matière première. Deuxièmement, le prix du métal sur le marché international est également en hausse, ce qui a augmenté le coût des bouchons capsules de 44 %. Troisièmement, Solibra fait face, comme tout le monde, à une augmentation des coûts du transport maritime. Par exemple, le prix des containers a augmenté de manière considérable : Europe-Afrique de l’ouest : Plus de 40 à 50 %. Asie-Afrique de l’ouest : plus de 100 % ».

Fratmat.info avec Sercom


Le 14/01/22 à 18:05
modifié 14/01/22 à 18:05

LES + POPULAIRES

Développement socioéconomique/Le ministre Koffi N’Guessan : « Le FDFP est un dispositif très important… » Décès du père de Sangaré Badra Ali : Le FPI aux côtés de la famille éplorée Affaire « 4 filles décédées à Koumassi » : Ce que l’on sait une semaine après ce drame