Coupe de la confédération: L’Asec veut finir le boulot à Luanda

L’Asec est à 90 mn de la phase de poules. (photo : dr)
L’Asec est à 90 mn de la phase de poules. (photo : dr)
L’Asec est à 90 mn de la phase de poules. (photo : dr)

Coupe de la confédération: L’Asec veut finir le boulot à Luanda

Avec une avance de deux buts acquis au match aller à Abidjan, l’Asec attaque avec beaucoup de confiance et d’assurance le match retour contre Interclube d’Angola, ce dimanche à partir de 14h à Luanda. « Je ne sais pas ce que l’adversaire va nous réserver ou dans quelle disposition, il va aborder ce match retour », a averti Julien Chevalier, après le match aller. Mais sur ce qu’on a vu au match aller, l’Asec a les moyens de passer le cap des Angolais d’Interclube et filer en phase de poule de la Coupe de la confédération. Ce sont des joueurs de l’Asec déterminés qui ont pris leur quartier à l’hôtel Diamante de Luanda. Ils n’ont qu’un seul objectif, revenir avec la qualification à Abidjan à tout prix. Diakité Oumar, Singone Tosseta, Zougrana Mohamed et autres devront, pour cela, bander les muscles et être forts mentalement.

L’environnement leur sera très hostile à Luanda. Ayant deux buts à remonter, les poulains du coach Beto Bianchi vont mettre la pression d’entrée sur les Mimos. Afin de contrer la stratégie des Angolais, Julien Chevalier va renforcer son milieu. La solidarité du groupe dans ce secteur sera l’une des clés de la rencontre. Le scénario idéal pour les Mimos, dans ce cas de figure, est d’inscrire ce but qui pourrait freiner l’ardeur des joueurs angolais. L’Asec Mimosas a l’avantage de n’avoir pas pris de but à domicile au match aller. En Algérie, cela leur avait joué un vilain tour face au Cr Belouizdad. A Luanda, les données seront différentes. Si l’Asec réussit à inscrire un but, désormais, il faudrait quatre aux Angolais pour se qualifier. La qualification est donc à la portée des Mimos qui ont leur destin en mains .

LES + POPULAIRES

Développement socioéconomique/Le ministre Koffi N’Guessan : « Le FDFP est un dispositif très important… » Décès du père de Sangaré Badra Ali : Le FPI aux côtés de la famille éplorée Affaire « 4 filles décédées à Koumassi » : Ce que l’on sait une semaine après ce drame