Africa sports d’Abidjan; Kuyo Téa Narcisse retrouve le fauteuil de président

kuyo téa narcisse
kuyo téa narcisse
kuyo téa narcisse

Africa sports d’Abidjan; Kuyo Téa Narcisse retrouve le fauteuil de président

Le 29/11/21 à 04:22
modifié 29/11/21 à 04:22
La mission du Comité de normalisation de l’Africa sports d’Abidjan s’est achevée, hier, avec l’élection de Kuyo Téa Narcisse à la tête du club. Sur les 35 votants des 42 membres du collège électoral des Oyé, 29 soit 82,85% ont renouvelé leur confiance à l’ancien dirigeant du club, contre 6 soit 17,15% pour Jean Michel Deigna porteur du projet Africa Futur et 0 pour Koné Cheick Oumar.

Le dernier cité s’est retiré de la course à la présidence du club à la dernière minute, après avoir relevé certains points bloquants, selon lui, l’élection du contrôleur général en même temps que celle du président, l’adoption des textes avant l’élection... Ses propos n’ont pas été approuvés par l’assemblée.

«Je suis extrêmement heureux d’avoir été choisi pour mener la destinée de ce club », s’est réjoui le nouveau président des Vert et rouge. « Je constate qu’au moment où le club est en grande difficulté, c’est justement à ce moment qu’il y a un engouement qui ne peut pas se décrire. Je pense cela montre simplement que nous sommes à un niveau où le club doit être complètement reconstruit », a-t-il poursuivi.

Kuyo Téa Narcisse a invité tous les supporters et sympathisants à se réunir autour du club afin que chacun puisse apporter sa contribution pour le rebâtir . « Dans l’immédiat, nous reprendrons, d’ici la semaine prochaine (Ndlr, cette semaine), les travaux du siège... Nous allons voir avec les entraîneurs, les joueurs disponibles pour nous mettre en route pour le championnat de 2e division. Je prends l’engagement également que nous ne ferons pas plus d’un championnat en 2e division... », a-t-il déclaré sous les applaudissements de l’assemblée

Sabine kouakou

Le 29/11/21 à 04:22
modifié 29/11/21 à 04:22

LES + POPULAIRES

Développement socioéconomique/Le ministre Koffi N’Guessan : « Le FDFP est un dispositif très important… » Décès du père de Sangaré Badra Ali : Le FPI aux côtés de la famille éplorée Affaire « 4 filles décédées à Koumassi » : Ce que l’on sait une semaine après ce drame