Lutte anti-tabac 2021 : L’indice d’ingérence de l’industrie du tabac en Côte d'Ivoire disponible

L'Ong Clucod a présenté officiellement l’indice d’ingérence de l’industrie du tabac en Côte d'Ivoire. (DR)
L'Ong Clucod a présenté officiellement l’indice d’ingérence de l’industrie du tabac en Côte d'Ivoire. (DR)
L'Ong Clucod a présenté officiellement l’indice d’ingérence de l’industrie du tabac en Côte d'Ivoire. (DR)

Lutte anti-tabac 2021 : L’indice d’ingérence de l’industrie du tabac en Côte d'Ivoire disponible

Le 18/10/21 à 09:07
modifié 18/10/21 à 09:07
La société civile engagée dans la lutte anti-Tabac en Côte d’Ivoire a produit, récemment, au siège de l’Ong Comité/Club Unesco universitaire pour la lutte contre la drogue et les autres pandémies (Clucod) à Abobo, un document renfermant l’indice d’ingérence de l’industrie du tabac.

Ce document de seize (16) pages qui démontre l’ingérence des entreprises du Tabac en Côte d’Ivoire. Selon ce document mis à la portée de tout le monde, la Côte d’Ivoire a obtenu 50 points sur l’ensemble des cas d’ingérences de l’industrie du Tabac en Côte d’Ivoire. Cela se justifie par le fait que l’industrie du tabac a réussi à persuader les décideurs politiques d’accorder des allégements fiscaux à l’industrie du tabac et que les autorités ne divulguent pas leurs interactions avec les firmes du tabac. Les responsables de l’Ong Clucod en veulent pour preuve, la loi de 2019 relative à la lutte antitabac en Côte d’Ivoire qui dit peu sur l’ingérence de l’industrie du tabac.

Pour pallier à cela, Tall Lacina et Dr Boli Francis, respectivement président de l'Ong Clucod et secrétaire exécutif du Roctaci, souhaitent que les décideurs politiques intensifient les mesures de lutte antitabac afin de lutter efficacement contre ce fléau.

"Pour atteindre cet objectif recherché, l’Etat doit entre autres, adopter un code de conduite pour les décideurs ; dénormaliser les activités dites socialement responsables de l’industrie du tabac. Les gouvernements doivent rejeter les activités RSE car, il s’agit d’une forme de promotion du tabac ; rejeter les accords non contraignants avec l’industrie du tabac. Les groupements sont souvent désavantagés lorsqu’ils acceptent de coopérer avec l’industrie du tabac. Il ne devrait y avoir aucune collaboration entre les gouvernements et l’industrie du Tabac ; L’ensemble du gouvernement, et pas seulement le secteur de la santé, doit freiner l’ingérence de l’industrie du tabac et sensibiliser les fonctionnaires à la nécessité de protéger les politiques de santé publique des intérêts commerciaux et autres intérêts de l’industrie du tabac...", a proposé Tall Lacina sous le regard approbateur de Dr Boli Francis.


Le 18/10/21 à 09:07
modifié 18/10/21 à 09:07

LES + POPULAIRES

Violence et harcèlement au travail: Le BIT organise un atelier pour l’élimination de ce fléau en Côte d'Ivoire Éducation nationale : Une chaîne de télévision va dispenser des cours au profit des tout-petits Participation politique des femmes : Les femmes parlementaires faites ambassadrices de l’Agenda FPS