Rgph 2021: La phase de dénombrement décalée du 8 au 28 novembre

Les ministres Nialé Kaba et Amadou Coulibaly ont invité les médias à s’impliquer pleinement dans le processus pour plus d’efficacité dans l’information des populations. (Photo : DR)
Les ministres Nialé Kaba et Amadou Coulibaly ont invité les médias à s’impliquer pleinement dans le processus pour plus d’efficacité dans l’information des populations. (Photo : DR)
Les ministres Nialé Kaba et Amadou Coulibaly ont invité les médias à s’impliquer pleinement dans le processus pour plus d’efficacité dans l’information des populations. (Photo : DR)

Rgph 2021: La phase de dénombrement décalée du 8 au 28 novembre

Le 14/10/21 à 16:46
modifié 14/10/21 à 16:46
L’information a été donnée par la ministre de Plan et du Développement, Nialé Kaba, au cours d’une conférence de presse qu’elle a co-animée à l’immeuble Sciam avec son collègue Amadou Coulibaly en charge de la Communication, des Médias et de la Francophonie.
Initialement prévue du 1er au 21 novembre, la phase de dénombrement du Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph 2021) est décalée d’une semaine et se déroulera du 8 au 28 novembre.

Ce léger décalage a fait l’objet le 14 octobre, d’une conférence de presse co-animée par la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba et son collègue Amadou Coulibaly de la Communication, des Médias et de la Francophonie, à l’immeuble Sciam, au Plateau.

Nialé Kaba, ministre du Plan et du Développment
Nialé Kaba, ministre du Plan et du Développment



Nialé Kaba a expliqué que ce changement de date est dû aux difficultés qu’a rencontrées le Bureau technique permanent du recensement (Btpr) à disposer de salles disponibles pour la formation des agents recenseurs qui sont au nombre de 28 000 sur les 38 000 personnes mobilisées pour l’opération. D’autant plus qu’il s’agit de faire en sorte que les agents à former soient au nombre de 50 par salle.

La ministre du Plan et du Développement a indiqué que cette contrainte a été levée et que les sessions de formation commencent, ce 15 octobre, sur l’ensemble du territoire national. Elle a profité de l’occasion pour rappeler que le dispositif de décomptage a prévu qu’un agent recense 1000 personnes. Ce, sur la base de la cartographie censitaire lancée en mars 2019 et actualisé en juin 2021.

« La Cartographie censitaire réalisée de mars à décembre 2019 avec une actualisation en juin 2021, a permis de disposer d’une base de données géoréférencée de tous les sites habités de la Côte d’Ivoire. Elle a également permis d’obtenir une première estimation de la population, information indispensable à la planification du dénombrement », a-t-elle souligné.

Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie
Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie



Nialé Kaba a également fait savoir que la deuxième raison qui explique le report est le processus de vaccination contre la maladie à coronavirus. Sur cette question, elle a indiqué que tout est mis en œuvre en collaboration avec le ministère en charge de la Santé, pour que les doses de vaccin puissent être administrées aux agents recenseurs en marge de la formation.

Relativement à la composition des équipes, la ministre a rappelé que le personnel est composé des coordonnateurs régionaux (36) constitués par les directeurs régionaux de l’Institut national de statistique (Ins) et du personnel statisticien qualifié provenant des services statistiques ministériels. Mais également des superviseurs départementaux (400) et des assistants Tic (250), des aide-formateurs (1 600), des chefs d’équipes (7 087) et des Agents recenseurs (28 500).

Quant à Amadou Coulibaly, il a invité l’ensemble des médias à accompagner le processus afin que les populations soient bien informées de sorte qu’elles puissent prendre les dispositions pour accueillir les agents recenseurs.

Le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie a aussi indiqué qu’une intensive campagne d’information appuiera le processus en plus du travail de sensibilisation en cours à travers les comités locaux de recensement. Il a précisé que cette campagne va se faire avec l’ensemble des moyens de communication disponibles, tant publics que privés.



Le 14/10/21 à 16:46
modifié 14/10/21 à 16:46

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré