Projet filets sociaux : Un document du Programme multisectoriel d’appui au système national présenté

L'un des axes s'articule sur la pérennisation des programmes sociaux et l’extension de leur couverture. (Photo :Ange Kumassi)
L'un des axes s'articule sur la pérennisation des programmes sociaux et l’extension de leur couverture. (Photo :Ange Kumassi)
L'un des axes s'articule sur la pérennisation des programmes sociaux et l’extension de leur couverture. (Photo :Ange Kumassi)

Projet filets sociaux : Un document du Programme multisectoriel d’appui au système national présenté

Dans le cadre du Programme national de développement (Pnd 2021-2025), initié par le gouvernement, dont l’un des objectifs est de lutter contre la pauvreté, le ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté a jugé utile d’élaborer un document multisectoriel d’appui au système national des filets sociaux.

La présentation dudit document a eu lieu, le mardi 12 octobre 2021, à l’hôtel Suprême, à Grand-Bassam, à l’issue d’un atelier de réflexion.

En effet, ce document permettra de renforcer le système national de filets sociaux afin de garantir une plus grande inclusion sociale pour les quatre prochaines années. Et ce, pour que 1 060 000 ménages pauvres et vulnérables bénéficient au moins d'un des programmes sociaux. Et de permettre également à 8000 ménages victimes de chocs de bénéficier d’une assistance à travers le mécanisme national de réponses aux chocs.

La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a réaffirmé la volonté du gouvernement ivoirien sur la question de la protection sociale. « Il s’agit pour le Président de la République de faire de chaque Ivoirienne et Ivoirien, un acteur de développement. Qui va contribuer à la création de richesse et au développement de notre beau pays. Cela suppose qu’il soit imprégné des valeurs nationales et que ses compétences soient valorisées dans la société », déclare-t-elle.

Koné Kiphéa, coordinateur du projet filets sociaux, a expliqué le bien-fondé de l’initiative. « Ce programme vise à renforcer la résilience, mais surtout l’inclusion sociale des populations qui sont un peu fragiles », a-t-il reconnu. Avant d’indiquer que ce projet s’articule autour de trois axes stratégiques majeurs.

Le premier axe consiste à la consolidation et au renforcement des mécanismes de ciblage ainsi que la mutualisation des outils qui s’y rapportent. Le deuxième aborde la synergie, et la pérennisation des programmes sociaux et l’extension de leur couverture. Quant au troisième axe, il s’agit du renforcement des mécanismes de réponse aux chocs covariants.

Ange Kumassi (Stagiaire)


LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré