Duékoué/Attaque d'un poste de contrôle mixte : Un gendarme et un agent des eaux et forêts tués, leurs armes emportées

Une vue du poste de contrôle attaqué. (Photo : Saint-Tra Bi)
Une vue du poste de contrôle attaqué. (Photo : Saint-Tra Bi)
Une vue du poste de contrôle attaqué. (Photo : Saint-Tra Bi)

Duékoué/Attaque d'un poste de contrôle mixte : Un gendarme et un agent des eaux et forêts tués, leurs armes emportées

Le 13/10/21 à 17:37
modifié 13/10/21 à 17:37
Ce mercredi 13 octobre 2021, aux environs de 3 heures du matin, le poste de contrôle mixte (gendarmerie/eaux et forêts) de Diourouzon situé à l'entrée du village dans la sous-préfecture de Guehiebly dans le département de Duékoué, a subi une attaque meurtrière.

Armés de kalachnikov et à moto, des individus non identifiés ont ouvert le feu sur les agents en faction à ce poste de contrôle. Le bilan fait état de deux (2) morts et les armes emportées.

Ce sont le Mdl Hien Sanzan Aurélien en service à l'escadron de Toulepleu et l'adjudant Egni Joseph des eaux et forêts en service au cantonnement de Duékoué.

« Aux environs de 3h30 min, des inconnus à motos ont attaqué le poste de gendarmerie situé à environ 100 mètres de ma maison. Nous avons été réveillés par des coups de feu. Ensuite nous avons entendu des cris. Le matin nous avons constaté que les assaillants ont égorgé les deux éléments, un gendarme et un adjudant des eaux et forêts », a déclaré un habitant du village qui a requis l'anonymat. Avant d'ajouter que les assaillants ont ensuite pris la fuite en direction du village de Kahin.

Les forces de défense et de sécurité locales ont été saisies et ont procédé au constat d'usage. Une enquête a été ouverte.

Pour l'heure, le calme est rétabli mais les populations sont dans l'émoi et la consternation. Gagnées par la psychose, elles voient dans cette attaque le retour du climat de violence dont la région du Guémon avait fini par se départir. Un suspect ayant branché son portable au poste de contrôle, a été mis aux arrêts par les gendarmes.

Des gendarmes venus de Danané en renfort ont été déployés dans la sous-préfecture.

Le préfet de la région du Guémon, préfet du département de Duékoué, Ibrahima Cissé, a appelé au calme. Il a condamné l'attaque avant de présenter les condoléances aux forces de l'ordre de la région.


Le 13/10/21 à 17:37
modifié 13/10/21 à 17:37

LES + POPULAIRES

Covid-19 : 33% des Abidjanais ignorent les facteurs de transmission de la maladie Lutte contre le Vih-Sida et le Covid-19 au poste de contrôle juxtaposé de Laléraba: Les populations riveraines sensibilisées Handicap/Commémoration de la journée internationale : Le RENATH-CI traduit sa reconnaissance au Président Ouattara