Enseignement technique et formation professionnelle: Les professeurs se forment aux techniques de mise en ligne des cours

Brigitte Agnissan, directrice du Cidfor (4e à partir de la droite) veut des enseignants outillés dans l'usage des Tic. (Photo : DR)
Brigitte Agnissan, directrice du Cidfor (4e à partir de la droite) veut des enseignants outillés dans l'usage des Tic. (Photo : DR)
Brigitte Agnissan, directrice du Cidfor (4e à partir de la droite) veut des enseignants outillés dans l'usage des Tic. (Photo : DR)

Enseignement technique et formation professionnelle: Les professeurs se forment aux techniques de mise en ligne des cours

Le 08/10/21 à 00:34
modifié 08/10/21 à 00:34
Le Centre ivoirien pour le développement de la formation professionnelle (Cidfor) a organisé du 6 au 8 octobre 2021, en partenariat avec la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire, un atelier de renforcement des capacités en e-learning.

41 professeurs de l’enseignement technique et de la formation professionnelle d’Abidjan et de l’intérieur du pays sont concernés par cette formation déclinée en 6 modules au Cidfor sis à Cocody.

Une formation portant sur la production d’un contenu à héberger sur une plateforme. Objectifs, développer, entre autres, les compétences dans la transformation digitale de l’enseignement en vue d’améliorer les apprentissages, favoriser la participation des auditeurs à l’élaboration des scenarios pédagogiques.

Chacun des auditeurs bénéficiera d’un suivi durant 4 mois afin de produire des contenus de formation e-learning.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le 6 octobre, Brigitte Agnissan directrice du Centre ivoirien pour le développement de la formation professionnelle, a fait observer que c’est le 5e atelier de formation e-learning que cette structure organise depuis 2016.

« Les enseignants sont venus avec un cours qu’ils ont préparé au préalable. Il nous faut changer de paradigmes par l’adoption d’une approche de formation intégrant le numérique au cœur de notre système de formation professionnelle. Il s’agit de renforcer les capacités des enseignants afin qu’ils s’adaptent aisément aux mutations qu’imposent les Tic dans le monde de l’Education/formation », dira-t-elle.

Brigitte Agnissan, a exprimé sa gratitude au ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’apprentissage, Koffi N’Guessan, pour son soutien.

Pour le formateur Sé Joas, le thème « utilisation d’une chaîne éditoriale libre pour la production de cours e-learning : production d’un contenu à héberger sur une plateforme », est dans l’air du temps avec l’évolution des tic. Parce qu’il montre aux enseignants les mécanismes techniques afin de mettre les cours sur une plateforme en ligne.

De sorte qu’ élèves et étudiants puissent y faire leurs recherches. « Cela va faciliter l’apprentissage. Car les apprenants auront la capacité de revisiter les cours concernant plusieurs spécialités. Cette plateforme numérique est un soutien pédagogique », affirmera-t-il.

Ainsi, les formateurs seront outillés à la production de supports pédagogiques numériques non seulement pour les apprenants mais aussi pour ceux désireux de renforcer leurs connaissances ou améliorer leurs compétences en adéquation avec leur emploi.


Le 08/10/21 à 00:34
modifié 08/10/21 à 00:34

LES + POPULAIRES

Violence et harcèlement au travail: Le BIT organise un atelier pour l’élimination de ce fléau en Côte d'Ivoire Éducation nationale : Une chaîne de télévision va dispenser des cours au profit des tout-petits Participation politique des femmes : Les femmes parlementaires faites ambassadrices de l’Agenda FPS