Université de Cocody : Une association d’étudiants plante plus de 1000 arbres sur le campus

Cette cérémonie qui est à sa 2è phase a permis à l’Association de planter 1100 essences. (Dr)
Cette cérémonie qui est à sa 2è phase a permis à l’Association de planter 1100 essences. (Dr)
Cette cérémonie qui est à sa 2è phase a permis à l’Association de planter 1100 essences. (Dr)

Université de Cocody : Une association d’étudiants plante plus de 1000 arbres sur le campus

Le 06/10/21 à 11:40
modifié 06/10/21 à 11:40

L’Association des étudiantes dynamiques de Côte d’Ivoire (Aedci) vient de s’engager dans l’amélioration du cadre de vie à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. A cet effet, elle a initié le 30 septembre 2021, une journée de planting d’arbres pour reconstituer le couvert végétal du campus.

Cette cérémonie qui est à sa deuxième phase, a permis à la présidente de l’association, Toto Juliette et ses camarades de planter 1100 essences.

Selon la présidente de l’Aedci, ce projet de planting d’arbres est motivé par la volonté des membres de son association de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique et la dégradation de l’environnement.

Au nom du ministère de l’Environnement et du Développement durable, Léopold Kouaho, parrain de la cérémonie, a salué cette initiative. Il a rappelé qu’à l’indépendance, en 1960, la Côte d’Ivoire disposait de 234 forêts classées d’une superficie globale d’environ 4,2 millions d’hectares de forêts.

Aujourd’hui, selon l’inventaire forestier et faunique national, il ne reste que 113 forêts classées pour un total de 2,97 millions d’hectares. Soit 9,2% du territoire. « Nos parents, pour nous scolariser, défrichaient des hectares de forêts et pratiquaient la culture sur brûlis. Aujourd’hui, il y a une perturbation du climat », a-t-il indiqué. Il a profité de l’occasion pour exhorter les générations actuelles à prendre toutes les dispositions pour reconstruire le couvert végétal en faisant le reboisement.

Dans le même sens, le colonel Apata Nicolas du ministère des Eaux et Forêts, s’est félicité de l’initiative. Il a également signalé que le couvert végétal ivoirien se réduit de jour en jour.

« Si rien n’est fait, dans 30 à 50 ans, nous allons tout perdre et ce sera les catastrophes. Notamment les inondations, la sécheresse, la famine, les maladies.... C’est pourquoi il faut soutenir l’initiative de l’Aedci dans son projet de reboisement. Ces plants que nous allons mettre en terre aujourd’hui doivent être préservés. Je voudrais engager tous les étudiants à la reconquête du couvert végétal ivoirien », a-t-il insisté.

Le 06/10/21 à 11:40
modifié 06/10/21 à 11:40

LES + POPULAIRES

Droit de propriété intellectuelle : La formation des magistrats recommandée Santé : L’Ong « Avec le Cœur » fait un don de matériel médical aux centres socio-sanitaires Réseau des diplômés de l’Ena : Un site internet pour servir de support de propositions à l’État