Éliminatoires Can féminine 2022 : Les Éléphantes entrent en lice le 20 octobre

Clémentine Touré et ses joueuses vont bientôt entrer en préparation. (DR)
Clémentine Touré et ses joueuses vont bientôt entrer en préparation. (DR)
Clémentine Touré et ses joueuses vont bientôt entrer en préparation. (DR)

Éliminatoires Can féminine 2022 : Les Éléphantes entrent en lice le 20 octobre

Le 25/09/21 à 11:46
modifié 25/09/21 à 11:46
La Confédération africaine de football (Caf) a dévoilé le calendrier des éliminatoires de la Can féminine qui aura lieu au Maroc, du 2 au 23 juillet 2022. La Côte d’Ivoire affrontera le Niger pour le premier tour des qualifications.

Le match aller se disputera à Niamey le 20 octobre et le retour à Abidjan entre le 23 et le 26 octobre, selon le calendrier prévisionnel de la faîtière du football africain. A trois semaines de ce rendez-vous, les Éléphantes ne sont pas encore entrées au laboratoire bien que la plupart des internationales soient présentes sur le territoire.

Selon certaines indiscrétions, le coach de la sélection féminine, Touré Clémentine, aurait déjà déposé son programme de préparation auprès des responsables de la Fédération et attend toujours leur approbation pour démarrer la préparation.

Vingt-deux rencontres sont au programme de ce premier tour. Au terme de ces différents matchs aller et retour, les 22 pays qualifiés s’affronteront, lors du deuxième tour pour déterminer les 11 qualifiés et le pays organisateur qui disputeront la Can 2022, au Maroc.

Il faut rappeler que la dernière édition de la Can féminine avait eu lieu en 2018 au Cameroun. Après un match nul (0-0), le Ghana avait battu le Nigeria aux tirs au but (4-3), en finale.


Le 25/09/21 à 11:46
modifié 25/09/21 à 11:46

LES + POPULAIRES

Covid-19 : 33% des Abidjanais ignorent les facteurs de transmission de la maladie Lutte contre le Vih-Sida et le Covid-19 au poste de contrôle juxtaposé de Laléraba: Les populations riveraines sensibilisées Handicap/Commémoration de la journée internationale : Le RENATH-CI traduit sa reconnaissance au Président Ouattara