Élection à la Fif : Les présidents de clubs mettent la pression

Les clubs ont été actifs lors de l'Assemblée générale ordinaire de la Fif. (DR)
Les clubs ont été actifs lors de l'Assemblée générale ordinaire de la Fif. (DR)
Les clubs ont été actifs lors de l'Assemblée générale ordinaire de la Fif. (DR)

Élection à la Fif : Les présidents de clubs mettent la pression

Le 22/09/21 à 00:11
modifié 22/09/21 à 00:11
L’effectivité de la présence de tous les présidents de clubs (76 : 14 en Ligue 1, 24 en Ligue 2 et 38 en Division 3) dénote du caractère spécial de cette 59e Assemblée générale ordinaire tenue par le Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (Fif), le samedi 18 septembre.

Tous les acteurs de notre football aussi bien que les groupements d’intérêts, 3 convoqués sur 5, les deux absents sont les arbitres (en raison du bicéphalisme en leur sein) et les médecins du sport (pas encore légalement constitués) ; un total de 79 sur 81 soit 97% de présence pour 8 heures d’horloge de travaux non-stop.

« Nous avons eu le temps de nous exprimer et d’exposer toutes nos préoccupations. Le Comité de normalisation nous avait dit qu’il était là pour un temps. Nous avons voulu savoir si les rumeurs de leur probable prolongation étaient vraies ou s’il allait vraiment respecter leur délai et partir effectivement en décembre avec l'organisation des élections. La présidente a confirmé leur départ en décembre et cela nous rassure. Nous prions Dieu afin que tout se passe bien et que le Comité de normalisation parte effectivement de la Fif... », a indiqué Christine Ezoua, présidente de Moossou Fc.

Son collègue de l’École de football Yéo Martial (Efym), Ervé Siaba ne dira pas le contraire : « Ma satisfaction se trouve dans le chronogramme que nous avons pu avoir avec le Comité de normalisation. Parce que pour nous aujourd’hui, il faut sortir de ce Comité de normalisation. Nous voulons aller vite aux élections. Le reste viendra... ».

La tenue des élections préoccupe également Kragbé Fidel, secrétaire général du Sporting club de Gagnoa. « Tout le monde attend les élections. Nous voulons que les choses soient claires avant que nous ne commencions quoi que ce soit. Et qu’on aille aux élections le plus tôt possible », a-t-il souhaité.

Le président Bachir Diabaté de l’Entente sportive de Bingerville va plus loin dans sa déclaration. « Je pense que quels que soient les schémas qu’on va faire, ils (les membres du Comité de normalisation) ont dit qu’ils prendront toutes les dispositions pour respecter le délai de décembre afin qu’on ait le nom du nouveau président de la Fédération ivoirienne de football. Et je peux vous dire que c’est le nouveau président de la Fif qui va accompagner les Éléphants au Cameroun (Ndlr pour la Can) », a-t-il affirmé.

En dehors de la question sur les élections, les acteurs du football ivoirien ont apprécié l’atmosphère d’apaisement qui a prévalu pendant cette assemblée générale élective.


Le 22/09/21 à 00:11
modifié 22/09/21 à 00:11

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré