Cocody : Une mère de famille se jette du 4ème étage après une violente dispute

La mère de 2 enfants s'est malheureusement donnée la mort en se jetant du 4e étage d'un immeuble. (DR)
La mère de 2 enfants s'est malheureusement donnée la mort en se jetant du 4e étage d'un immeuble. (DR)
La mère de 2 enfants s'est malheureusement donnée la mort en se jetant du 4e étage d'un immeuble. (DR)

Cocody : Une mère de famille se jette du 4ème étage après une violente dispute

Le 21/09/21 à 15:38
modifié 21/09/21 à 15:38
Mère de deux (2) enfants, dame Massika Ndondo Ghislaine d’origine Congolaise vient de poser un acte qui lui a coûté la vie. Surpris par les faits, les passants, les proches et les riverains du quartier Cocody-Angré 9e tranche s’interrogent toujours.

Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de cette dame, quarantaine révolue, pour qu’elle décide de mettre subitement fin à sa vie en abandonnant ces enfants, le 9 septembre 2021 ?

Selon les informations relayées par un confrère ivoirien, rien ne présageait cette fin tragique pour la maman. Car tout allait bien dans sa vie, en tout cas, c’est ce qu’elle présentait comme image dans l’appartement qu’elle s’est offert avec ses deux enfants dont sa fille de 16 ans, élève en classe de 1ère.

Le jour du drame, la maisonnée présente un spectacle inhabituel. Le calme de tous les jours laisse la place à une vive tension familiale. Le ton monte, des éclats de voix se font entendre depuis le quatrième étage. « Ça chauffe dans la maison d’à côté », se disent certainement les voisins. Quelques minutes plus tard, les cris cessent et un silence précaire règne.

Alors que le voisinage croit à l’accalmie de la maison de la Congolaise, c’est là que survient l’irréparable. Alors que sa maisonnée croyait qu’elle fonçait au balcon pour se rafraîchir les idées afin de digérer sa colère, elle s’est plutôt jetée dans le vide. De tout son long, elle s’est lourdement affaissée contre la terre ferme dans un bruit assourdissant.

Devant l’horrible scène, les témoins restent stupéfaits. Juste quelques instants suffiront pour que dame Massika Ndondo rende l’âme.

Informée la police a ouvert une enquête afin de mieux comprendre les contours de cette mort tragique. Bien avant, les agents des forces de l’ordre ont procédé au constat puis ont laissé la place aux agents des pompes funèbres pour le transfert du corps à la morgue.


Le 21/09/21 à 15:38
modifié 21/09/21 à 15:38

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré