Contrefaçon et piratage : La menace des IPTV illégales gagne du terrain

Les IPTV illégales pullulent. (DR)
Les IPTV illégales pullulent. (DR)
Les IPTV illégales pullulent. (DR)

Contrefaçon et piratage : La menace des IPTV illégales gagne du terrain

Le 21/09/21 à 15:47
modifié 21/09/21 à 15:47
L’accès illicite à de nombreuses chaînes et programmes sans l’autorisation des titulaires des droits (producteurs de programmes, éditeurs de chaînes, diffuseurs...) via des boîtiers dits Iptv est en plein essor en Afrique.

Les boîtiers Iptv sont des décodeurs de fortune équipés d’applications permettant de décrypter les chaînes de télévision. Cette violation des droits légaux des producteurs de programmes permet aux réseaux de pirates dont les racines plongent parfois jusque dans le crime organisé de proposer des offres imbattables (des abonnements annuels de 35 000 FCfa à 40 000 FCfa) aux populations. Qui, sans le savoir, s’exposent à des poursuites judiciaires.

Outre les infractions de piratage et de contrefaçon, l’absence de code parental et de tout contrôle des offres Iptv illicites exposent le téléspectateur, notamment les mineures à des vidéos et des émissions telles la pornographie qui y pullulent. En Europe, la traque s’intensifie. D’après 01net.com, la police italienne vient de démanteler 58 sites de streaming illégal, ce qui aurait anéanti près de 90% de l’offre de piratage audiovisuel en Italie.

Actuellement, elle recherche encore les quatre administrateurs de ces sites. « En parallèle, les policiers comptent identifier et traîner devant la justice un millier d’utilisateurs clients Iptv qui, d’après les lois italiennes, risqueront 3 ans de prison et 25 000 euros d’amende », selon les explications du site web français d’information spécialisé dans les nouvelles technologies.

L’Afrique de l’ouest n’est pas en reste. Des arrestations ont eu lieu dans certains pays de la sous-région. La technologie Iptv, abréviation de « Internet protocol television » ou « télévision Ip », désigne la diffusion de canaux de télévision via Internet. En d’autres termes, c’est la technologie qui permet de diffuser des chaînes de télévision sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Elle n’est pas illégale en soit. Mais l’utilisation de l’Iptv devient illicite à partir du moment où le contenu auquel vous avez accès est diffusé par une personne ou une organisation illégitime, comme c’est le cas actuellement dans de nombreux pays.

Face à ces réseaux mafieux qui livrent une concurrence déloyale aux entreprises légalement établies et privent l’État de ses droits fiscaux, le concours de la population est nécessaire pour faire reculer le phénomène.



Le 21/09/21 à 15:47
modifié 21/09/21 à 15:47

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré