Journée internationale de la paix: L’Onu appelle à un monde plus équitable et durable.

Antonio Guteress, le Secrétaire général de l'Onu, appel le monde entier à s'unir autour de la paix, pour un monde meilleur (Ph: DR)
Antonio Guteress, le Secrétaire général de l'Onu, appel le monde entier à s'unir autour de la paix, pour un monde meilleur (Ph: DR)
Antonio Guteress, le Secrétaire général de l'Onu, appel le monde entier à s'unir autour de la paix, pour un monde meilleur (Ph: DR)

Journée internationale de la paix: L’Onu appelle à un monde plus équitable et durable.

Le 20/09/21 à 22:30
modifié 20/09/21 à 22:30
Ce mardi 21 septembre marque la Journée internationale de la paix. Elle est célébrée dans le monde entier. Le secrétaire général de l’Onu, au cours d’un message solennel à l’endroit de toute la planète, a demandé que cette journée soit l’occasion de renforcer les idéaux de paix dans tous les pays et au sein de tous les peuples.

D’où cette adresse : «Nous devons choisir la paix. C’est pourquoi j’appelle au cessez-le-feu pendant 24 heures aujourd’hui. En agissant chaque jour dans la solidarité pour une paix viable et durable, nous pouvons surmonter les problèmes qui se posent à nous ».

Cette année, comme c’était le cas en 2020, l’humanité toute entière se trouve confrontée à plusieurs fléaux, dont la Covid-19. Face à cette pandémie, Antonio Guterres élève la voix pour inviter toute la planète à faire preuve de créativité et de résilience pour sortir de cette ornière. «Nous avons besoin de la paix pour acheminer de toute urgence des vaccins et des traitements vitaux contre la Covid-19 », dit-il pour appeler à préserver cette denrée rare qu’est la paix.

Par ailleurs, comment transformer ce monde voué à l’inégalité, au manque d’équité pour un univers paisible équitable et davantage inclusif? Pour le patron de l’Onu, cette équation trouve sa solution dans cet autre appel qu’il lance à travers son message. «La méfiance et la division éloignent les gens les uns des autres à un moment où la solidarité et la collaboration sont plus nécessaires que jamais. En tant que famille humaine, nous sommes face à un choix difficile: la paix ou le péril perpétuel. Nous devons choisir la paix», exhorte-t-il.

Face à cette autre préoccupation qu’est le réchauffement climatique, la dégradation tous azimuts de l’environnement, Antonio Guterres, qui ne veut pas croiser les bras, a bien évidemment son mot à dire. «Nous devons faire la paix avec la nature pour guérir notre planète, bâtir une économie verte et atteindre nos objectifs de zéro émission nette. La paix n’est pas un rêve naïf. C’est une lueur dans l’obscurité qui nous guide sur l’unique chemin qui nous conduira à un avenir meilleur pour l’humanité », affirme-t-il, pour donner plus d’espoir au monde.
Dans son appel, en ce jour de mardi 21 septembre, journée dédiée à la paix, le numéro un de l’Onu invite, en fin de compte, chaque personne vivant sur la planète Terre à être optimiste et avoir foi en un avenir plus que radieux. «Avançons sur la voie de la paix comme si nos vies en dépendaient. Parce qu’elles en dépendent bel et bien», conclut-il.
"Se relever pour un monde plus équitable et durable", tel est le thème de cette célébration.


Le 20/09/21 à 22:30
modifié 20/09/21 à 22:30

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré