Promotion des Pme : Félix Anoblé dévoile les chantiers de son département

Le ministre a annoncé de bonnes nouvelles pour les Pme en invoquant l’opérationnalisation du dispositif de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour le financement des Pme. (Photo : DR)
Le ministre a annoncé de bonnes nouvelles pour les Pme en invoquant l’opérationnalisation du dispositif de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour le financement des Pme. (Photo : DR)
Le ministre a annoncé de bonnes nouvelles pour les Pme en invoquant l’opérationnalisation du dispositif de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour le financement des Pme. (Photo : DR)

Promotion des Pme : Félix Anoblé dévoile les chantiers de son département

Le 20/09/21 à 18:07
modifié 20/09/21 à 18:07
Le Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) a reçu, le lundi 20 septembre 2021, au Plateau , le ministre de la Promotion des Pme, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel, Félix Anoblé.

Ce rendez-vous qui s'inscrit dans le cadre de la tribune « Les Grandes rencontres du Cesec », a permis à l’hôte de cette institution de dévoiler les grands chantiers de son département ministériel.

« Le ministère de la Promotion des Pme, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel : quelle politique pour l’atteinte des objectifs du plan stratégique Côte d’Ivoire 2030 ? » Tel est le thème retenu pour la communication du ministre Félix Anoblé.

Afin de répondre à la problématique, le ministre a axé son intervention autour de deux grandes parties, d’une part, les acquis dans les trois axes qui composent le ministère, et d’autre part, les perspectives, un point suivi par les Conseillers.

Au cours de cette rencontre, le ministre a annoncé de bonnes nouvelles pour les Pme en invoquant l’opérationnalisation du dispositif de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) pour le financement des Pme.

Ce mécanisme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action pour le financement des économies, adopté par la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’Uemoa en juin 2012.

Il vise notamment à promouvoir et à améliorer l’encadrement des entreprises ainsi qu’a refinancé les créances bancaires sur les Pme. Le comité d’identification des structures d’appui et d’encadrement des Pme a été mis en place au niveau de la promotion de l’artisanat, au regard de la situation, pour permettre à ce secteur d’activité de contribuer davantage à la création de richesse.

Le ministre a annoncé de bonnes nouvelles pour les Pme en invoquant l’opérationnalisation du dispositif de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour le financement des Pme. (Photo : DR)
Le ministre a annoncé de bonnes nouvelles pour les Pme en invoquant l’opérationnalisation du dispositif de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour le financement des Pme. (Photo : DR)



Il a indiqué que les défis à relever concernent le renforcement de l’organisation du secteur ; le renforcement de la formation des acteurs du secteur de l’artisanat ; la promotion et la commercialisation des produits artisanaux ; la facilitation de l’accès au financement des acteurs ; l’aménagement d’espaces dédiés à l’activité de l’artisanat dans les régions et communes.

« L’objectif central du plan stratégique Côte d’Ivoire 2030 est d’assurer que l’économie ivoirienne soit industrialisée, afin que le peuple ivoirien soit majoritairement affranchi de la pauvreté et de la vulnérabilité, et qu’il ait accédé à la qualité de vie d’une classe moyenne avec tout le confort que cela implique », a indiqué le ministre.

À en croire le ministre Félix Anoblé, plusieurs réformes sont envisagées. Au titre du cadre juridique et institutionnel, il est prévu, entre autres, la création d’un poste d’encadrement et de suivi des entreprenants et Pme dans les collectivités locales.

Ce service sera sous la tutelle technique du ministère en charge des Pme et la tutelle administrative du ministère en charge des collectivités territoriales. Car, a expliqué Félix Anoblé, ce service aura pour missions de recenser et encadrer les entreprenants et les Pme locales, encourager la formalisation de ces acteurs en vue de l'élargissement de l’assiette fiscale, promouvoir l'entrepreneuriat et l’innovation en renforçant les capacités des dirigeants, des entreprenants et des Pme locales. Aussi, organiser le secteur en vue de la relance des activités économiques locales et sensibiliser la population à la culture entrepreneuriale. Toutefois, il a noté que son secteur est confronté à un problème de structuration.

Le président du Cesec, Eugène Aka Aouélé, s’est réjoui de l’intervention du ministre Félix Anoblé. Qui, à l’en croire, permettra au Cesec de s’outiller afin de jouer efficacement sa mission à la modernisation et au développement de la Côte d’Ivoire.

« Nous voulons nous conformer à notre mission qui est d’être une chambre consultative. Nous voulons être un instrument efficace de haute consultation au service de la Présidence de la République. Nous voulons aussi être un instrument d’orientation au service des chambres parlementaires. De même qu’un instrument des populations et des partenaires dans les missions économiques, sociales, culturelles et environnementales », a précisé le président Eugène Aka Aouélé.

Au terme de ce rendez-vous, il a relevé que la Côte d’Ivoire doit passer à l’étape de l’industrialisation qui passe par l’entrepreneuriat, à la prise d’initiatives par des Ivoiriens. « C’est le secteur Pme qui doit nous permettre d’être le moteur de la prise des initiatives (...) Nous sommes sortis de cette séance d’échanges suffisamment armés sur le secteur des Pme », a reconnu le président du Cesec.



Le 20/09/21 à 18:07
modifié 20/09/21 à 18:07

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré