Journée internationale de la paix/ António Guterres : « Avançons sur la voie de la paix comme si nos vies en dépendaient »

Antonio Guterres, secrétaire général de l'Onu
Antonio Guterres, secrétaire général de l'Onu
Antonio Guterres, secrétaire général de l'Onu

Journée internationale de la paix/ António Guterres : « Avançons sur la voie de la paix comme si nos vies en dépendaient »

Le 20/09/21 à 21:11
modifié 20/09/21 à 21:11
Le monde célèbre, ce mardi 21 septembre 2021, la journée internationale de la paix. Dans une vidéo transmise par le Bureau du Coordonnateur résident du Système des Nations Unies pour le Développement en Côte d’Ivoire, ce lundi 20 septembre 2021, le Secrétaire général de l’Onu, António Guterres appelle à agir « chaque jour dans la solidarité pour une paix viable et durable ». Et ce, pour surmonter les problèmes qui se posent à l’humanité. La monde a besoin de la paix, a dit le Secrétaire de l’Onu, pour acheminer de toute urgence des vaccins et des traitements vitaux contre la COVID-19. Et de marteler également que le monde besoin de la paix pour se relever de la pandémie. « Avançons sur la voie de la paix comme si nos vies en dépendaient », a-t-il insisté. Ci-dessous l’intégralité de son adresse. Lire la vidéo via le lien ci-après https://we.tl/t-ihh8ZPcSLr

« Cette année, la Journée internationale de la paix intervient à un moment de crise pour l’humanité. La pandémie de COVID-19 a plongé notre monde dans le chaos. Les conflits deviennent incontrôlables.

L’urgence climatique s’aggrave. Les inégalités se creusent et la pauvreté empire. Et la méfiance et la division éloignent les gens les uns des autres à un moment où la solidarité et la collaboration sont plus nécessaires que jamais. En tant que famille humaine, nous sommes face à un choix difficile : La paix ou le péril perpétuel. Nous devons choisir la paix. C’est pourquoi j’appelle au cessez-le-feu pendant 24 heures aujourd’hui.

En agissant chaque jour dans la solidarité pour une paix viable et durable, nous pouvons surmonter les problèmes qui se posent à nous. Nous avons besoin de la paix pour acheminer de toute urgence des vaccins et des traitements vitaux contre la COVID-19. Nous avons besoin de la paix pour nous relever de la pandémie et reconstruire les systèmes et les vies qui ont volé en éclats.

Nous avons besoin de la paix pour rétablir l’équilibre et réduire les inégalités. Nous avons besoin de la paix pour renouveler la confiance des uns envers les autres – et la foi dans les faits et la science. Et nous devons faire la paix avec la nature – pour guérir notre planète, bâtir une économie verte et atteindre nos objectifs de zéro émission nette. La paix n’est pas un rêve naïf.

C’est une lueur dans l’obscurité, qui nous guide sur l’unique chemin qui nous conduira à un avenir meilleur pour l’humanité. Avançons sur la voie de la paix comme si nos vies en dépendaient. Parce qu’elles en dépendent bel et bien.»

Je vous remercie.


Le 20/09/21 à 21:11
modifié 20/09/21 à 21:11

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré