Droit à la dignité : Le CNDH aide la justice à retrouver un violeur présumé

Criminalisons le viol
Criminalisons le viol
Criminalisons le viol

Droit à la dignité : Le CNDH aide la justice à retrouver un violeur présumé

Le 20/09/21 à 21:20
modifié 20/09/21 à 21:20
Dans la nuit du 31 juillet au 1er août 2021, B.A.N.I (17 ans) et apprentie-coiffeuse dans une localité du centre du pays, accuse son oncle Y.K.A, enseignant de fonction, de l’avoir violé aux environs de minuit dans sa chambre au domicile familial. Selon la victime, son oncle, rentré tard dans la nuit après une cérémonie funèbre, dans un village voisin, l’aurait brutalisée avant d’avoir des rapports sexuels avec elle. Ses cris réveillèrent sa petite sœur qui dormait avec elle dans la chambre. Celle-ci, affolée, a alerté leur frère aîné.

La situation est ainsi portée à la connaissance de la famille qui, après avoir obtenu l’aveu de l’accusé, et son engagement à assurer la prise en charge médicale de sa nièce et à payer les amendes imposées par la tradition, décide de passer à autre chose. L’oncle profite de cet arrangement familial pour disparaître quelque jour après, laissant la victime souffrant de douleurs pelviennes et sans moyens financiers pour se rendre à l’hôpital. Ce n’est que le 12 août que la mère arrive à l’accompagner à l'Hôpital Général de la circonscription. Elle sera par la suite prise en charge et référée au centre social et au CNDH pour l’assistance à la prise en charge judiciaire.

Sur recommandation de la commission régionale des droits de l’homme du Bélier, une plainte a été déposée à la brigade de gendarmerie qui a compétence dans cette localité. La CRDH de la région du Bélier a par ailleurs, informé le Procureur de la République à Bouaké de la situation afin qu’une suite soit donnée à cette procédure.

Après plusieurs échanges téléphoniques entre le président de la CRDH Bélier et l’Inspecteur de l’Enseignement Préscolaire et Primaire (IEPP) avec le Chef de village et le Conseiller Pédagogique de l’Inspection de Yamoussoukro, le présumé auteur s’est rendu de lui-même le 18 août 2021, à la gendarmerie. Il a été déféré le 20 août au parquet de Bouaké pour la suite de la procédure judiciaire.

CNDH


Le 20/09/21 à 21:20
modifié 20/09/21 à 21:20

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré