Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles

Le directeur de cabinet du Mesrs, Kobéa Arsène, a fait le point avec les acteurs du système de l’enseignement supérieur. (DR)
Le directeur de cabinet du Mesrs, Kobéa Arsène, a fait le point avec les acteurs du système de l’enseignement supérieur. (DR)
Le directeur de cabinet du Mesrs, Kobéa Arsène, a fait le point avec les acteurs du système de l’enseignement supérieur. (DR)

Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles

Le 18/09/21 à 10:33
modifié 18/09/21 à 10:33
Sur un total de 19620 places disponibles dans les universités publiques de Côte d’Ivoire, pour cette rentrée académique 2021-2022, seulement 12913 nouveaux bacheliers ont répondu aux critères d’orientation. Soit 6707 places à combler. Tel est le bilan de l’opération des pré-inscriptions en ligne publié, à l’issue d’une séance de travail de la commission d’orientation de l’enseignement supérieur.

Cette séance qui a eu lieu le jeudi 16 septembre 2021, à l’amphi A du district de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, a permis aux membres de ladite commission de statuer sur le cas des bacheliers 2021 désirant continuer leur cursus dans les universités publiques.

Le Pr Kobéa Arsène, directeur de cabinet, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara et président de la commission d’orientation, a fait remarquer que sur 85075 candidats admis au baccalauréat 2021, 69332 bacheliers se sont préinscrits sur la plateforme du ministère.

Selon le Directeur du système des informations (Dsi), Maïga Abdou, après traitement des dossiers, sur la base des critères d’orientation vers les universités publiques (qui portent, entre autres, sur les notes obtenues au Bac dans les matières d’orientation selon chaque filière, l’âge des bacheliers inférieur ou égale à 23 ans, la capacité d’accueil des universités réparties par Ufr et filières...), 12913 bacheliers sont jugés aptes à s’inscrire. D’où le gap de 6707 places à combler. La commission poursuit les réflexions en vue de donner la chance à des bacheliers d’occuper ces 6707 places.

A noter que cette séance de travail de la commission d’orientation de l’enseignement supérieur, ouverte au public, a permis aux acteurs du système de se rendre compte de la transparence au niveau des orientations des nouveaux bacheliers.


Le 18/09/21 à 10:33
modifié 18/09/21 à 10:33

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré