Bingerville : Le site de recasement des commerçants quasiment occupé

Le nouveau site presque rempli. (Bavane)
Le nouveau site presque rempli. (Bavane)
Le nouveau site presque rempli. (Bavane)

Bingerville : Le site de recasement des commerçants quasiment occupé

Le 14/09/21 à 16:10
modifié 14/09/21 à 16:10
Un jour seulement après la démolition du grand marché, c’est-à-dire, le lundi 13 septembre, pour en construire un moderne, le site de recasement des commerçants est quasiment occupé. Sur ce site sis au quartier Savane, ce mardi 14 septembre, les gens se bousculent.

Certains sont en train de construire leur magasin soit avec des briques ou en conteneur. D’autres sont déjà bien installés. C’est le cas de Sahirou Boulami, vendeur de pagnes. « Quand on nous a dit de quitter l'ancien marché pour nous installer ici, j’ai commencé à construire mon magasin. C’est pourquoi pendant que mes amis sont occupés à le faire maintenant, moi je suis déjà en place », s’est-il félicité.

Même disposition pour Mme collette Siéhoulou, vendeuse de condiments. Assise derrière son étal, elle dit être satisfaite même si ce nouveau site qu’elle espère provisoire, les expose aux intempéries. « « Au grand marché, j’étais sous le préau. Ici, rien de tout ça. Nous sommes exposés à la pluie et au soleil. Seul le parasol me protège. Quand bien même les clientes me satisfassent », témoigne-t-elle.

Kalilou Samuel, vendeur de poulets, n’est pas du tout content. Même s’il recevait des clients au moment où il nous parlait. « Le site est caché. Nous ne sommes pas au bord de la route pour faciliter l’accès aux clients. Mais je prie Dieu que le délai ne soit pas long, et que les gens s'habituent à ce nouveau marché », espère-t-il.

Certains commerçants s’attèlent à construire quelque chose pour s'abriter. (Bavane)
Certains commerçants s’attèlent à construire quelque chose pour s'abriter. (Bavane)



Sur le site, ce sont des va-et-vient des engins transportant des briques, tables, conteneurs et autres. D’autres commerçants et commerçantes saluent la décision du député-maire de leur construire un marché moderne.

« Au début, je ne voulais pas quitter le marché. Mais quand je vois le marché d’autres communes, je me dis, sur ce plan Bingerville est en retard. Et Dieu merci, notre maire l’a si bien compris qu’il a pris la décision de nous déguerpir afin de nous donner un marché moderne qui nous ressemble et nous rassemblera dans 18 mois. En tout cas, je le félicite pour la bonne décision », s'est réjouie Sylla Aminata, vendeuse d’ustensiles de cuisine.

Ahou Delphine, habitant le quartier Sicogi II, ne dira pas le contraire. « Je dis merci au député-maire pour sa clairvoyance et ses initiatives pour le développement infrastructurel de notre commune. Nous méritons un marché à notre dimension. Nous sommes des habitants d’une des anciennes capitales de la Côte d’Ivoire. Le jeune député-maire et son équipe travaillent bien et je les en félicite », affirme-t-elle.



Le 14/09/21 à 16:10
modifié 14/09/21 à 16:10

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance