Farmer Business School : Plus de 119 000 producteurs formés par l'ANADER

Kouakou Djè Robert, coordonnateur national adjoint des filières café et cacao à l’Anader. (Photo : DR)
Kouakou Djè Robert, coordonnateur national adjoint des filières café et cacao à l’Anader. (Photo : DR)
Kouakou Djè Robert, coordonnateur national adjoint des filières café et cacao à l’Anader. (Photo : DR)

Farmer Business School : Plus de 119 000 producteurs formés par l'ANADER

Le 14/09/21 à 11:19
modifié 14/09/21 à 11:19
L’information a été donnée par Kouakou Djè Robert, coordonnateur national adjoint des filières café et cacao à l’Anader lors de son passage à l’émission « Le Monde Agricole » de Radio-Côte d’Ivoire.
Depuis 2010, l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) a formé 119 151 producteurs dont 116 844 en culture de café-cacao et 2 307 en culture d’anacarde pour 20% de femmes dans le cadre de l’École d’entrepreneuriat agricole (Farmer Business School).

C’est le point fait par Kouakou Djè Robert, coordonnateur national adjoint des filières café et cacao à l’Anader, récemment, lors de l’émission « Le Monde Agricole » de Radio-Côte d’Ivoire.

Au dire de Kouakou Djè Robert, l’agence dispose, grâce au programme, de trois maîtres-formateurs, 106 formateurs dont 71 en culture de café-cacao et 35 en culture d’anacarde habilités à former.

Cette pratique a permis également la formation de 110 Animateurs de développement rural (Adr) en charge du suivi post-formation et des bonnes pratiques agricoles en cacaoculture et cultures vivrières. Mais aussi, de 30 Adr femmes en charge de l’alimentation équilibrée et de la nutrition.

À en croire le coordonnateur national adjoint des filières café et cacao à l’Anader, c’est un outil apprécié des producteurs parce qu’il leur donne un meilleur aperçu des résultats obtenus. En somme, « il s’agit d’une transition entre l’agriculture perçue comme un destin (alternatives limitées, subsistance) et l’agriculture en tant qu’activités commerciales », selon lui.

Pour rappel, l’Ecole d’entrepreneuriat agricole a été développée depuis 2010 suite à une étude menée dans 5 pays (le Ghana, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et le Liberia) et qui a démontré l’existence d’une insuffisance dans plusieurs domaines. Notamment la formation technique et la capacité entrepreneuriale des acteurs des chaînes de valeur.

Douze modules ont été expérimentés à travers des formations pilotes de 50 producteurs membres de la Coopérative agricole de Diangobo à Abengourou. Ont suivi d'autres formations pilotes dans les localités de Divo, Daloa, Soubré, San Pedro et Abengourou.


Le 14/09/21 à 11:19
modifié 14/09/21 à 11:19

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance