Grand-Bassam: Le Commissariat général du Femua et l’UE apportent leur soutien à un chocolatier ivoirien

Yannick Amoa (en blouse à l'extrême gauche) s’est réjoui de cette visite et a lancé un appel aux autorités gouvernementales pour un appui. (Dr)
Yannick Amoa (en blouse à l'extrême gauche) s’est réjoui de cette visite et a lancé un appel aux autorités gouvernementales pour un appui. (Dr)
Yannick Amoa (en blouse à l'extrême gauche) s’est réjoui de cette visite et a lancé un appel aux autorités gouvernementales pour un appui. (Dr)

Grand-Bassam: Le Commissariat général du Femua et l’UE apportent leur soutien à un chocolatier ivoirien

Le 13/09/21 à 16:16
modifié 13/09/21 à 16:16
L’ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, Jobst Von Kirchman, accompagné d’une forte délégation et le commissariat général du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua 13) a visité une unité de production de chocolat dans la ville de Grand-Bassam. C’était à l’occasion des activités du volet décentralisé du festival.

Avec de petits moyens, le promoteur Yannick Amoa et son équipe de 10 personnes fabriquent du chocolat bio du tri des fèves de cacao au produit fini en passant par le concassage et le broyage.

Le commissariat général du Femua, Traoré Salif alias A’Salfo, entend ainsi appuyer l’initiateur en faisant la promotion de son activité. Dans ce cadre, il a décidé de lui accorder un stand au Femua prochain afin qu’il présente son chocolat. Cette action, selon A’Salfo, lui permettra d’avoir des investisseurs pour l’accompagner.

"C’est une étape importante dans la décentralisation du Femua. Dans ce cadre, c’est bien de prendre en compte toutes ces entreprises. Quand on parle de développement, c’est de tendre la main à ces Pme dont on ne fait trop écho mais qui contribuent au développement de la Côte d’Ivoire", a promis A'Salfo.

Une vue des tablettes fabriquées par l'Ivoirien Yannick Amoa. (Dr)
Une vue des tablettes fabriquées par l'Ivoirien Yannick Amoa. (Dr)



L’ambassadeur de l'Ue Jobst Von Kirchman a justifié sa présence à cette visite par le fait que la Côte d’Ivoire est le plus grand producteur de cacao au monde et l’Union européenne en est le plus grand acheteur. Il a surtout félicité le promoteur qui a inscrit sa chaîne de valeurs dans une démarche responsable. Notamment de la production du cacao à la fabrication de son chocolat. Pas de travail d’enfants, accent sur la qualité, promotion des valeurs éthiques, lutte contre la déforestation et pas d’herbicide.

La Côte d’Ivoire s’est d’ailleurs engagée dans cette dynamique qui promeut la production durable. « Avec Yannick Amoa, j’ai vu une personnalité qui a mis en œuvre tout cela. Je ne peux que le congratuler. C’est vraiment un exemple à tous les niveaux », a-t-il déclaré.

Yannick Amoa s’est réjoui de cette visite et a lancé un appel aux autorités gouvernementales pour un appui, notamment logistique pour faciliter la distribution de son produit.

Rappelons que le festival a été clôturé, le dimanche 12 septembre, à Grand-Bassam, par un concert qui a vu la participation de nombreuses stars.



Le 13/09/21 à 16:16
modifié 13/09/21 à 16:16

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance