Gestion durable de l’environnement : Des experts sensibilisent les populations à une meilleure préservation des mangroves

Sensibiliser pour une meilleure gestion des zones humides. (DR)
Sensibiliser pour une meilleure gestion des zones humides. (DR)
Sensibiliser pour une meilleure gestion des zones humides. (DR)

Gestion durable de l’environnement : Des experts sensibilisent les populations à une meilleure préservation des mangroves

Le 03/09/21 à 19:15
modifié 03/09/21 à 19:15
Sensibiliser les communautés locales et les opérateurs hôteliers d’Assinie et de la zone Ramsar de Nganda Nganda à une meilleure gestion des zones humides. Tel est l’objectif du Centre universitaire de recherche et d’application en télédétection (Curat ) qui en collaboration avec l’Ong Sos Fôrets, a organisé un atelier, le 1er septembre 2021, à Assinie-Mafia, localité située à 94 km d’Abidjan.

Cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre du Programme Gmes ad Africa portant sur la « Gestion durable des zones humides pour le renforcement de la sécurité alimentaire et la résilience des écosystèmes en Afrique de l’ouest (Gdzhao)», a vu la participation des structures de recherches, des autorités coutumières, de la population d’Assinie-Mafia, des associations de jeunesse de pêcheurs, et des autorités forestières.

Ces derniers ont discuté des stratégies à mettre en œuvre pour la protection et la restauration des mangroves. Dans la pratique, ces acteurs entendent susciter un changement de comportement des populations à l’effet de garantir une gestion durable des mangroves qui constituent une composante essentielle pour l’équilibre écologique.

Selon Dr Adon Christian, représentant du Coordonnateur national du projet Gdzhao, les études de caractérisation biophysique et d’analyse multi dates, menées par le Curat ont mis en évidence les fortes pressions aussi bien physiques qu’anthropiques que subit le site Ramsar de Nganda Nganda.

« Les pressions anthropiques principalement agricoles et les changements d’affectation des terres dans la périphérie représentent de réelles menaces pour l’intégrité de ces écosystèmes fragiles », a expliqué Dr Adon Christian. Qui a encouragé les participants à s’investir fortement dans la démarche de gestion durable des mangroves.

Dr Lozo Romeo, représentant de l’Ong Sos Forêts, a, quant à lui, évoqué les dangers qui pèsent sur les zones humides. Lesquels dangers, sont liés aux activités anthropiques qui fragilisent les mangroves surtout dans la zone d’Assinie. Il cite, entre autres, l’urbanisation, l’utilisation pour le bois de chauffe, etc.

Pour pallier cela, Dr Lozo Romeo a invité les populations à s’impliquer pleinement dans la démarche de conservation des mangroves à travers la mise en place de Comités locaux de conservation et des actions de reboisement.

Prenant part à cette rencontre, le sous-préfet d’Assinie-Mafia, le commandant Mouroufoué Koko, a présenté les enjeux liés à la gestion des zones humides dans sa circonscription qui est un haut lieu du tourisme en Côte d’Ivoire. Il a assuré le plein engagement de ses populations à participer à toutes les actions de préservation de cette richesse naturelle pour les générations futures.

Rappelons que le Programme Gmes and Africa est une initiative de la Commission de l’Union africaine en collaboration avec la Commission de l’Union européenne dans le domaine des sciences et technologies spatiales.

Ce programme vise à fournir en temps utile et de manière durable à l’Afrique les informations sur l’environnement et la sécurité dont elle a besoin pour conduire ses politiques.

En Côte d’Ivoire, le projet Gdzhao est piloté par le Centre de Suivi Écologique de Dakar qui mène de nombreuses activités. Notamment, le suivi cartographique des sites d’Azagny et de N’Ganda, N’Ganda, la mise à jour des fiches Ramsar des plans d’aménagements et de gestion de ces sites, l’analyse diagnostic de la gestion des zones humides, le renforcement de capacités des parties prenantes sur la formulation d’une politique nationale des zones humides.

(Source : Sercom)


Le 03/09/21 à 19:15
modifié 03/09/21 à 19:15

LES + POPULAIRES

Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré Droits de l’homme : Le CNDH célèbre la journée africaine