Réconciliation: Kouadio Konan Bertin ramène Diawala et Niellé à la table des discussions






Le ministre de la Réconciliation et la Cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin, et les chefs traditionnels en phase pour promouvoir la paix.
Le ministre de la Réconciliation et la Cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin, et les chefs traditionnels en phase pour promouvoir la paix.
Le ministre de la Réconciliation et la Cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin, et les chefs traditionnels en phase pour promouvoir la paix.

Réconciliation: Kouadio Konan Bertin ramène Diawala et Niellé à la table des discussions

Le 30/08/21 à 22:30
modifié 30/08/21 à 22:30
Le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin, a conduit le samedi 28 août une mission de réconciliation dans le Tchologo. Par sa fonction, il a tenté de dénouer la crise de foncier rural qui oppose les communes de Diawala et Niellé, deux localités situées dans le département de Ouangolodougou. Ce différend entre les populations de ces deux villes voisines porte sur un territoire comprenant six villages. Ce problème de terre a déjà occasionné de nombreux dégâts matériels et humains. Dans le souci de mieux cerner les contours de ce problème foncier, le ministre Kouadio Konan Bertin a pris le soin d’aller écouter, en premier lieu, le corps préfectoral de Ouangolodougou. La rencontre a eu lieu à la préfecture de la cité. Il a, ensuite, échangé avec les cadres, les élus, les guides religieux, les chefs traditionnels et les populations à Diawala et à Niellé.

Après avoir recueilli l’avis de ces différents corps constitués, le représentant du gouvernement a fait une synthèse des observations qu’il a portées à la connaissance des deux parties en conflit, le dimanche 29 août, au centre culturel Téné Birahima Ouattara à Ouangolodougou. « J’ai noté, fort heureusement, la volonté des deux populations à aller à la paix », s’est convaincu d’emblée le ministre. Avant d’inviter les uns et les autres à l’entente et surtout au dialogue pour trouver une solution à leur problème. Il a surtout exhorté ses interlocuteurs au respect de l’autorité et au pardon. « J’ai pris en charge, au nom du gouvernement, la réparation de biens détruits dans les deux camps, le dédommagement partiel des braves cultivatrices dont les champs ont été détruits, la réparation des motos endommagées, etc. », a-t-il promis.

Au cours de cette rencontre, le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale s’est réjoui de voir le maire de Diawala, Mamadou Ouattara, et celui de Niellé, Alassane Ouattara, se donner une embrassade dans la grande salle du centre culturel Téné Birahima Ouattara de Ouangolodougou, à la grande joie de la foule massée en ce lieu.

Le ministre Kouadio Konan Bertin, toujours dans sa démarche d’écouter toutes les parties prenantes dans ce conflit foncier, s’est rendu le lundi 30 août à Kong. Là, il s’est entretenu avec le chef de canton de la ville, Ouattara Bakoboro, qui a promis de s’engager en personne pour la résolution de cette crise mettant aux prises Diawala et Niellé

Le 30/08/21 à 22:30
modifié 30/08/21 à 22:30

LES + POPULAIRES

Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré Droits de l’homme : Le CNDH célèbre la journée africaine