Attaque d’un commercial à Marcory: Les 2 présumés auteurs qui ont emporté les 39.500.000 FCFA aux arrêts

Les deux bandits ont été mis aux arrêts par la police criminelle. (Photo : DGPN)
Les deux bandits ont été mis aux arrêts par la police criminelle. (Photo : DGPN)
Les deux bandits ont été mis aux arrêts par la police criminelle. (Photo : DGPN)

Attaque d’un commercial à Marcory: Les 2 présumés auteurs qui ont emporté les 39.500.000 FCFA aux arrêts

La direction de la police criminelle vient d’épingler les présumés auteurs du vol à main armée du 16 juin 2020, en Zone 4, au niveau du glacier Amore.
Les présumés auteurs qui ont arraché le sac contenant la somme de 39 500 000 FCfa à un agent commercial de l’entreprise A.C.B (Africa Communication Business), à Marcory Zone 4, sont présentement aux arrêts.

La victime, Lella Koffi Venceslas, 39 ans, agent commercial dans ladite entreprise, qui se rendait dans une agence de banque pour le versement de la somme de 39 500 000 FCfa provenant des recouvrements auprès des clients, a été accosté par les agresseurs armés de pistolet automatique à moto, au niveau du glacier Amore situé à Marcory Zone 4. Après leur forfait, les malfrats ont pris la fuite.

Saisi, le directeur par intérim de la police criminelle, le commissaire divisionnaire de police Zagadou Vincent De Paul, a instruit son collaborateur, le commissaire de police de 2e classe Yao Kouassi de la Brigade de recherche et d’individus (Bri) pour mener les investigations. Lesdites investigations ont permis d’interpeller les présumés auteurs. Il s’agit de Ouédraogo Abdoulfataf, 33 ans et de Kiemtoré Ezéchiel, 27 ans, tous deux des Burkinabè.

Dans le cadre des auditions, ces malfrats ont avoué être membres d’un gang de cinq individus dirigé par un certain Mady qui serait actuellement en fuite au Burkina Faso et auteur de plusieurs forfaits.

Les deux autres membres du gang sont : Achille de nationalité ivoirienne également en fuite et Ousmane, présentement détenu à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Les deux présumés auteurs répondront de leurs actes devant le parquet.

Une correspondance de D. Assouman


LES + POPULAIRES

Développement socioéconomique/Le ministre Koffi N’Guessan : « Le FDFP est un dispositif très important… » Décès du père de Sangaré Badra Ali : Le FPI aux côtés de la famille éplorée Affaire « 4 filles décédées à Koumassi » : Ce que l’on sait une semaine après ce drame