Riposte à la maladie à virus Ebola: La vaccination des cas contacts de San Pedro, Duékoué et Ouaninou démarre ce samedi

Les cas contacts commenceront leur vaccin ce samedi 21 août. (DR)
Les cas contacts commenceront leur vaccin ce samedi 21 août. (DR)
Les cas contacts commenceront leur vaccin ce samedi 21 août. (DR)

Riposte à la maladie à virus Ebola: La vaccination des cas contacts de San Pedro, Duékoué et Ouaninou démarre ce samedi

Le 21/08/21 à 01:36
modifié 21/08/21 à 01:36
Le comité de veille mis en place a fait l’annonce, le vendredi 20 août, au cours de son point sur la situation.
En plus du renforcement de la surveillance épidémiologique aux frontières ivoiriennes, notamment avec la Guinée, les autorités sanitaires ivoiriennes ont décidé de circonscrire la maladie à virus Ebola à travers la vaccination. Qui demeure, pour l’heure, le seul moyen efficace pour éviter le virus. C’est dans cette veine que la vaccination des personnes ayant eu un contact direct ou indirect avec la malade venue de la Guinée débutera ce matin dans les localités de San Pedro, Duékoué et Ouaninou.

Selon le professeur Serge Eholié, porte-parole du comité de veille de riposte contre la maladie à virus Ebola en Côte d’Ivoire, 46 personnes ont été identifiées à San Pedro, autour des trois compagnons de voyage de la malade.

A Duékoué, 33 individus ont eu des contacts directs ou indirects avec les trois autres cas contacts qui ont emprunté le même car que le cas avéré d’Ebola. En plus de ces personnes, toutes les autres qui ont été dans le circuit de la frontière à Ouaninou et plus seront toutes vaccinées. Toutefois, les responsables sanitaires locaux, qui sont à pied d’œuvre, donneront la liste exacte des personnes concernées par la vaccination.

Cette limitation de vaccins s’explique par le fait que, selon le professeur serge Eholié, « en période de riposte, on ne fait pas de vaccination de masse... ». Il faut plutôt cibler les sujets qui pourraient être des vecteurs de propagation de la maladie. Le porte-parole rassure de ce que l’état de santé de la malade d’Ebola est stable, elle est isolée. Mieux, elle bénéficie d’un appui psychologique.

La malade a même eu un contact téléphonique avec sa famille. Il faut noter qu’aucun autre cas de la maladie à virus Ebola n’a été détecté en Côte d’Ivoire.

Évoquant une probable interaction entre le vaccin d’Ebola et celui de la Covid-19, le professeur Serge Eholié explique qu’il faut observer trois semaines entre les deux. La troisième phase de la Covid-19 était au centre du point sur la situation du comité de veille.

Selon les explications, l’on retiendra que la 3e vague de la Covid-19 en Côte d’Ivoire a un taux de mortalité plus élevé. Qui concerne essentiellement des personnes non vaccinées. La Côte d’Ivoire recevait dans la nuit d’hier 1.600.000 doses de vaccins contre la Covid-19.

D’où l’appel du ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle à l’endroit des populations, pour faire de la vaccination un réflexe. A ce jour, 1.253.266 personnes sont vaccinées en Côte d’Ivoire.


Le 21/08/21 à 01:36
modifié 21/08/21 à 01:36

LES + POPULAIRES

Droit de propriété intellectuelle : La formation des magistrats recommandée Santé : L’Ong « Avec le Cœur » fait un don de matériel médical aux centres socio-sanitaires Réseau des diplômés de l’Ena : Un site internet pour servir de support de propositions à l’État