Direction générale de l'Inp-hb : Le ministre Koffi N'Guessan passe la main à Moussa Kader Diaby

Le ministre Koffi N'Guessan, Dg sortant (à gauche) et Moussa Kader Diaby, l’entrant. (Photo : DR)
Le ministre Koffi N'Guessan, Dg sortant (à gauche) et Moussa Kader Diaby, l’entrant. (Photo : DR)
Le ministre Koffi N'Guessan, Dg sortant (à gauche) et Moussa Kader Diaby, l’entrant. (Photo : DR)

Direction générale de l'Inp-hb : Le ministre Koffi N'Guessan passe la main à Moussa Kader Diaby

Nommé le 6 avril 2021 ministre de l'Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l'apprentissage, après dix années de travail de grande qualité à la tête de l'Inp-hb, Dr. Koffi N'Guessan a passé la main le 12 août à Dr Moussa Kader Diaby.

Le nouveau directeur général de l'Inp-hb est un polytechnicien qui, depuis la France, n'avait cessé d'apporter son appui au directeur général sortant, à divers niveaux. C'est dire qu'il ne vient pas en territoire inconnu, comme l'a relevé son prédécesseur, au cours de cette cérémonie de passation des charges qui a eu lieu au salon d'honneur de l'Inp-hb Centre, en présence de Djimbala Diakité, directeur des ressources humaines du ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

À cette occasion, le ministre Koffi N'Guessan a, une fois de plus, exprimé sa reconnaissance au Président Alassane Ouattara et au Premier ministre Patrick Achi pour cette marque de confiance renouvelée.

Avant de passer la main, Koffi N'Guessan a fait le bilan des dix ans passés à la tête de cet institut. Ainsi donc, au plan pédagogique, en plus des écoles déjà existantes, de nouveaux centres et masters ont été créés pour répondre efficacement aux besoins des administrations et des entreprises. Il s'agit notamment du Crefsem, le Centre régional... de l'International data science Institute dont les 37 étudiants des deux premières promotions ont été tous embauchés avant la fin des études.

Il s'agit également du Centre de formation en aéronautique (CFA), de l'Ecole supérieure du pétrole et de l'énergie (Espe), du Master professionnel en management des grands projets de construction (Mpmgpc), du Master professionnel en transport et aménagement urbain (Mp-Tau), du Master professionnel en gestion des infrastructures routières (Mp-Gir), du Master professionnel en foncier rural (Mp-Fr) et enfin le Projet de formation des Libériens.

Toutes ces initiatives ont valu à l'Inp-hb sa reconnaissance comme Centre d'excellence de l'Uemoa, ainsi que son intégration dans le programme des centres d'excellence africains (Cea), financé initialement par la Banque mondiale (BM) et actuellement par les appuis financiers inestimables de l'Agence française de développement (AFD).

A ces acquis, il faut ajouter la création de l'Ecole doctorale polytechnique (Edp) et la reprise de l'organisation au sein de l'Inp-hb des concours internationaux et les mobilités croisées des étudiants et enseignants. Au plan didactique, le ministre Koffi N'Guessan a également évoqué les nouveaux équipements acquis avec l'appui de l'État de Côte d'Ivoire et des partenaires, pour la formation et la recherche. Il s'agit notamment des équipements de laboratoires, les laboratoires de langues, les équipements reçus du partenariat Siemens ainsi que l'atelier Lu Ban.

Au plan écologique, encore plus visible, figure la métamorphose de l'environnement ayant nécessité des investissements importants. "Cette transformation a contribué grandement au retour de la confiance en l'institut. Reste maintenant à travailler pour la préservation des acquis.

En effet, la propreté des locaux, des espaces verts, l'éclairage des sites exigeront une politique de suivi et une attention particulière pour", a recommandé Koffi N'Guessan à son successeur ; avant de mentionner les performances des étudiants aux concours très sélectifs d'entrée à HEC Paris, à Estp Paris, à Isfa Lyon et à l'Ecole Polytechnique de Paris où il a réussi le défi de faire entrer 29 étudiants en six ans.

En termes de perspectives, il a mentionné l'ouverture dans un futur proche du Master professionnel sur le management du sport en partenariat avec le Centre de droit et d'économie du sport de l'Université de Limoges en France, l'inauguration, dans les semaines à venir, du Centre de recherche sur l'énergie solaire et la biomasse, projet qui, selon lui, fédère l'Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) du Maroc et l'Inp-hb.

Au plan des infrastructures, il a indiqué que l'antenne de l'Inp-hb à Cocody à Abidjan sera démolie à partir du dernier trimestre de 2021. De même, les travaux d'extension des résidences commenceront en 2022. Il est également prévu l'intensification de la recherche appliquée avec l'acquisition d'équipements de haute qualité.

Koffi N'Guessan a dit sa gratitude aux ministres Abdourahmane Cissé et Moussa Sanogo pour leur soutien multiforme à l'Inp-hb, ainsi qu'aux autorités politiques, administratives et coutumières de Yamoussoukro, notamment le ministre gouverneur Augustin Thiam, au préfet Brou Kouamé et au maire Gnrangbé Jean, artisans de la réussite de sa mission.

Il n'a pas omis ses collaborateurs de l'Inp-hb et la presse de Yamoussoukro pour leur soutien.

N'Dri Célestin


LES + POPULAIRES

Enseignement technique et professionnel: Des enseignants formés à l’utilisation des outils numériques Rentrée scolaire : Myss Belmonde Dogo distribue près de 35 millions de FCFA à des victimes Enseignement supérieur: L'Université Jean Lorougnon Guédé représente la Côte d'Ivoire au concours "Ma thèse en 180s" organisé par l'AUF au Canada