Liban : Un an après la double explosion au port de Beyrouth, les blessures restent toujours intactes

Beyrouth
Beyrouth
Beyrouth

Liban : Un an après la double explosion au port de Beyrouth, les blessures restent toujours intactes

C’est dans la colère et la douleur que les Libanais commémorent le premier anniversaire de la double explosion qui a détruit le port de Beyrouth, le 4 août 2020, à 18h. Une explosion qui a fait 200 morts et 6500 blessés. Sachant que la capitale libanaise peine à se reconstruire, la population réclame toujours justice à la classe politique.

Dégâts matériels et humains

Plus de 200 personnes sont mortes ce jour. L’enquête piétine, les familles endeuillées ont porté plainte mais aucune indemnité. La classe politique refuse de lever l’immunité de certains responsables potentiellement impliqués.

Liban
Liban



Il y a ceux qui ont perdu un proche, mais aussi ceux dont les biens ont été totalement détruits. Pour l’épouse du défunt Ibtissam Moussa, « cela suffit. Qu’on arrête de se moquer des gens. Je dis aux enfants que si on peut s’en aller, je les prends et on part du Liban. Pourtant, on a tout ici, mon mari est enterré ici ».

Un an après ce choc, le Liban fait toujours face à une crise économique qualifiée par la Banque mondiale comme l’une des pires à l’échelle mondiale depuis 1850.

Selon l’envoyé spécial de Rfi à Beyrouth, Nicolas Falez, il y aura une messe sur le port de Beyrouth en fin d’après-midi et à 18h07 (heure locale), l’heure de l’explosion, une minute de silence doit être observée.

Soura Bintou (Stagiaire)

(Source : Franceinfo)



LES + POPULAIRES

Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré Droits de l’homme : Le CNDH célèbre la journée africaine