Défense : Plus de 600 nouveaux gendarmes pour renforcer l’effectif de la gendarmerie nationale

Les sous-officiers de la deuxième année. (Bavane)
Les sous-officiers de la deuxième année. (Bavane)
Les sous-officiers de la deuxième année. (Bavane)

Défense : Plus de 600 nouveaux gendarmes pour renforcer l’effectif de la gendarmerie nationale

Le 30/07/21 à 19:03
modifié 30/07/21 à 19:03
L’école de gendarmerie d’Abidjan a abrité la cérémonie de baptême et de prestation de serment des élèves officiers et sous-officiers gendarmes, le vendredi 30 juillet.

Ce, en présence du Premier ministre Patrick Achi ; du ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara ; du commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée, Alexandre Apalo Touré ; du commandant de l’école de la gendarmerie d’Abidjan, le colonel-major, Bakayoko Lassana et du commandant en second de l’école de gendarmerie d’Abidjan, commandant des troupes, colonel Yao-Delora Cyrille Kouassi.

Ce sont 25 officiers dont 18 Ivoiriens, 4 Gabonais et 3 Guinéens baptisés intégrité issus de la 45e promotion du cours d’application des officiers de la gendarmerie nationale qui ont été baptisés et prêtés serment avec pour parrain le Premier ministre Patrick Achi.

728 sous-officiers dont 34 filles de la 60e promotion en première année, avec pour nom de promotion : Adjudant Sanogo Seydou, ont simplement été baptisés. Par contre, ceux de la 59e promotion au nombre de 588 dont 23 filles (élèves sous-officiers) en deuxième année avec pour nom de promotion, Maréchal des Logis Koffi Serge Patrick, ont prêté serment. Ils seront déployés sur le terrain comme les 18 officiers ivoiriens.

Ce qui donne un total de 606 nouveaux gendarmes qui vont renforcer l’effectif de la gendarmerie nationale. C’est à juste titre que le Premier ministre, chef du gouvernement, Patrick Achi, les a félicités et les a invités à garder toujours à l’esprit que leur métier est fondamentalement et structuré par le don de soi, l’engagement total pour la nation et pour ses populations. Par la loyauté absolue à l’égard des institutions de la République.

Les sous-officiers de la première année. (Bavane)
Les sous-officiers de la première année. (Bavane)



« Ce n’est pas un métier comme les autres. C’est un sacerdoce qui donnera sens et noblesse à votre vie. Beauté et valeur à votre engagement. Pour réussir, il faut se surpasser. Développer des qualités de meneurs d’hommes sur le terrain et de citoyen soucieux de l’intérêt des populations dans le strict respect des règles et des lois en vigueur. Demeurez des soldats de la loi et de la paix », a-t-il expliqué. Et d’exprimer sa reconnaissance et sa gratitude au Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, chef suprême des armées.

Toutefois, à ses filleuls officiers, il a dit qu’il s’emploierait à les guider, les inspirer, les fortifier dans leur vie d’officiers de gendarmerie par l’exemple de son parcours de ses valeurs cardinales celles de servir l’Etat et les populations.

« Je veux aussi partager avec vous cette conviction simple et forte. Notre armée est bien plus qu’une ligne de défense et de protection. Elle est une arme d’inclusion et de formation. Un formidable creuset humain et civique pour former notre jeunesse », a-t-il ajouté.



Le 30/07/21 à 19:03
modifié 30/07/21 à 19:03

LES + POPULAIRES

Droit de propriété intellectuelle : La formation des magistrats recommandée Santé : L’Ong « Avec le Cœur » fait un don de matériel médical aux centres socio-sanitaires Réseau des diplômés de l’Ena : Un site internet pour servir de support de propositions à l’État