Le Premier ministre du Burkina Faso: ‘‘Nous sommes tous animés d’une ferme volonté d’aller de l’avant’’

Les deux chefs de gouvernement ont échangé des présents pour magnifier l'amitié entre les deux États. (Photo : Joséphine Kouadio)
Les deux chefs de gouvernement ont échangé des présents pour magnifier l'amitié entre les deux États. (Photo : Joséphine Kouadio)
Les deux chefs de gouvernement ont échangé des présents pour magnifier l'amitié entre les deux États. (Photo : Joséphine Kouadio)

Le Premier ministre du Burkina Faso: ‘‘Nous sommes tous animés d’une ferme volonté d’aller de l’avant’’

« Je voudrais remercier Monsieur le Premier ministre pour l’accueil qui a été réservé à ma propre personne, à la délégation du Burkina Faso et à l’ensemble des experts qui sont arrivés trois jours avant. La Côte d’Ivoire, pays d’accueil, le plus légendaire, qui a toujours forcé notre admiration, vient ainsi de nous démontrer une fois de plus que cette valeur circulaire forgée par nos devanciers n’a pris aucune ride. Je tiens à la saluer avec force.

Monsieur le Premier ministre, je voudrais vous remercier pour toutes les diligences qui ont été prises pour la tenue de ce conseil conjoint de Traité d’amitié et de coopération (Tac). C’est une activité majeure de nos agendas respectifs dont les nombreuses contingences n’ont pas facilité l’organisation. Il y a évidemment les agendas personnels de nos Chefs d’État mais, il y a également le contexte international. Des défis qui sont à relever tant au niveau sécuritaire que sanitaire qui ont compromis un tant soit peu l’organisation de cette rencontre.

Les deux chefs de gouvernement tenant un tableau. (Photo : Joséphine Kouadio)
Les deux chefs de gouvernement tenant un tableau. (Photo : Joséphine Kouadio)



Je voudrais vous féliciter de tous les efforts que vous avez faits pour que cette rencontre ait lieu et que cela devienne une réalité. C’est une victoire que je soulignerai dans mon discours d’ouverture. En bravant toutes ces difficultés pour respecter ce rendez-vous d’Abidjan, nous venons ainsi de démontrer que la volonté commune de nos deux Chefs d’État, des Excellences de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso de bâtir une coopération de développement qui brise les barrières artificielles, est le seul gage d’une prospérité partagée.

Monsieur le Premier ministre, cher frère, convaincu que nous sommes tous animés d’une ferme volonté d’aller de l’avant dans notre coopération, je vous prie de bien vouloir lever les verres pour célébrer la fraternité, l’amitié et la solidarité entre le Burkina Faso et le République de Côte d’Ivoire ».

Propos recueillis par

Patrick N'Guessan



LES + POPULAIRES

Droit de propriété intellectuelle : La formation des magistrats recommandée Santé : L’Ong « Avec le Cœur » fait un don de matériel médical aux centres socio-sanitaires Réseau des diplômés de l’Ena : Un site internet pour servir de support de propositions à l’État