Jeux olympiques Tokyo 2021 : L’équipe mixte ouvre les hostilités ce samedi face à la Chine

Partie sans la délégation ivoirienne, l'équipe mixte de taekwondo, qui est arrivée jeudi entre en compétition ce samedi. (Photo : DR)
Partie sans la délégation ivoirienne, l'équipe mixte de taekwondo, qui est arrivée jeudi entre en compétition ce samedi. (Photo : DR)
Partie sans la délégation ivoirienne, l'équipe mixte de taekwondo, qui est arrivée jeudi entre en compétition ce samedi. (Photo : DR)

Jeux olympiques Tokyo 2021 : L’équipe mixte ouvre les hostilités ce samedi face à la Chine

Le 24/07/21 à 10:50
modifié 24/07/21 à 10:50
Les tireurs ivoiriens pour les Jeux olympiques entrent en lice ce samedi 24 juillet, à 11h (heure d’Abidjan et 20h au Japon). Et c’est l’équipe mixte basée à Chiba (une ville située à 1h de Tokyo) qui ouvre les hostilités. Après la pesée le vendredi 23 juillet, l’équipe composée de deux hommes, Kobenan Aaron François et Kassi Kabenan Anicet Baudoin, et deux filles, Ibo Koumba Nanan Hélène et Djaco Cessy Florence sera opposée à la Chine.

Le dimanche 25 juillet, le vainqueur de ce duel croisera la Russie en demi-finale, pour une finale qui aura lieu le lundi 26 juillet. C’est ce même lundi que les deux médaillés de Rio 2016, le champion olympique en titre, Cheick Cissé Sallah et la médaillée de bronze, Marie-Christelle Ruth Gbagbi, vont fouler le temple des arts martiaux de Tokyo, respectivement dans les catégories de -80 Kg Hommes et -67 Kg Dames.

Pour son premier combat dans le temple des arts martiaux japonais, Cheick Cissé Sallah (28 ans) croisera le Marocain Achraf Mahboubi. Un jeune combattant (20 ans) qui monte en puissance depuis les Jeux africains organisés par son pays en 2019. Ruth Gbagbi (27 ans), elle, sera face à Malia Paseka, la première Taekwondo-in des Tonga à participer à des Jeux olympiques du Cio. A 20 ans, elle a décroché le sésame en février 2020, après avoir remporté l'or dans la catégorie féminine des -67 Kg lors du tournoi de qualification olympique sur la Gold Coast australienne.

C’est le lendemain que Seydou Gbané (+80 Kg Hommes) et Aminata Charlène Traoré (+67 Kg Dames) découvriront les jeux planétaires du Comité international olympique (Cio). Gbané aura fort à faire devant le Nigérien Abdoul Razack Issoufou Alfaga, déjà médaillé d’argent à Rio. L’Ivoirien a croisé, sans succès, le géant nigérien lors des derniers championnats d’Afrique des nations, à Dakar. C’est lui qui a empêché Seydou Gbané de rentrer du Sénégal avec la médaille d’or au cou, comme Cheick, Traoré et Gbagbi le 8 juin dernier. Mais attention, le match d’aujourd’hui est toujours différent de celui de demain. Gbané a beaucoup appris de sa défaite à Dakar. Et puis le Nigérien semble avoir des soucis avec son genou.

Quant à Charlène Traoré, la championne d’Afrique 2021, elle commencera l’aventure par la Turque, Nafia Kus. Une combattante de 26 ans qui cumule une bonne expérience du haut niveau européen depuis 2015. Un beau combat féminin que l’on attend avec impatience. Traoré (22 ans) a, certes, de gros yeux, mais cela n’entame en rien sa détermination et sa rage de vaincre. A Dakar, lors des derniers championnats d’Afrique, les athlètes ont montré un aperçu de leur force de frappe et leur capacité à faire honneur au drapeau national.


Le 24/07/21 à 10:50
modifié 24/07/21 à 10:50

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance