Rencontre Ouattara-Gbagbo: La représentante de l’Union Africaine salue l'initiative

Cette visite entre les deux diplomates vise à raffermir les relations entre leurs institutions respectives. (DR)
Cette visite entre les deux diplomates vise à raffermir les relations entre leurs institutions respectives. (DR)
Cette visite entre les deux diplomates vise à raffermir les relations entre leurs institutions respectives. (DR)

Rencontre Ouattara-Gbagbo: La représentante de l’Union Africaine salue l'initiative

Le 24/07/21 à 10:19
modifié 24/07/21 à 10:19
Joséphine Charlotte Mayuma Kala, Représentante spéciale du président de la Commission de l'Union Africaine (UA) en Côte d’Ivoire, s’est prononcée, hier, sur le tête-à-tête annoncé pour le mardi 27 Juillet prochain, entre le Président de la République Alassane Ouattara et l’ex-Chef de l’État, Laurent Gbagbo.
C’était à l’issue d’une audience qu’elle a accordée au nouvel ambassadeur de la République fédérale du Nigeria en Côte d’Ivoire, Martin Adamu.
La rencontre entre les Président Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, dira-t-elle, suscite un grand espoir pour la consolidation de la paix, déjà retrouvée, en Côte d’Ivoire.
« Depuis l’annonce de cette rencontre de haut niveau, nous ressentons un grand espoir. Car pour nous, cela est la preuve de la volonté des autorités et acteurs politiques ivoiriens, en particulier les Présidents Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, de poursuivre la consolidation de la paix, de la cohésion sociale et de la réconciliation, concrétisée déjà par la création d’un ministère de la réconciliation. Le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, suit avec beaucoup d’intérêt ces différentes démarches », a-t-elle déclaré.
A propos de l’audience accordée au nouvel ambassadeur de la République du Nigeria en Côte d’Ivoire, Joséphine Charlotte Mayuma Kala a souligné qu’elle avait pour but de raffermir les relations entre les deux institutions. « Nous avons évoqué divers sujets importants, tant pour l’Union Africaine que pour le Nigeria. Notamment la lutte contre la corruption. Cela nous a aussi permis d’aborder ensemble l’historique, le mandat et la mission du bureau de l’UA en Côte d’Ivoire », a-t-elle confié.
L’ambassadeur du Nigeria en Côte d'Ivoire, pour sa part, a révélé que les questions de commerce, de sécurité et de promotion du genre ont été également évoquées, au cours de cette audience.
Il a aussi déclaré qu’il place sa mission en Côte d’Ivoire sous le signe de la continuité: « Le Nigeria et la Côte d’Ivoire entretiennent une relation très cordiale depuis le temps du Président Félix Houphouët-Boigny. Ces relations fraternelles continuent jusqu’à ce jour. Je suis venu poursuivre le travail déjà effectué par mes prédécesseurs. A cet effet, je place cette mission sous le signe de la continuité ».



Le 24/07/21 à 10:19
modifié 24/07/21 à 10:19

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance