Touré Boubakari, président de l'équipe de l'ABC (après le titre perdu face à la Soa) : «Cela m’a fait très mal, mais on va rebondir»

Touré Boubakari, président de l'équipe de l'Abidjan basket-ball club (ABC). (Photo : DR)
Touré Boubakari, président de l'équipe de l'Abidjan basket-ball club (ABC). (Photo : DR)
Touré Boubakari, président de l'équipe de l'Abidjan basket-ball club (ABC). (Photo : DR)

Touré Boubakari, président de l'équipe de l'ABC (après le titre perdu face à la Soa) : «Cela m’a fait très mal, mais on va rebondir»

Le 23/07/21 à 14:12
modifié 23/07/21 à 14:12
L’Abidjan basket-ball club n’a pas encore digéré sa chute en finale du championnat national 2020-2021. L’ogre qui mangeait tout sur son passage est tombé dans le piège des soldats d’Ali Justin Dem.

La Société omnisports de l’armée (Soa), laminée lors de la première finale (58-35), s’est rebellée au cours de la manche retour (51-43), avant de renverser définitivement l’Abc (64-57) lors de la belle, le dimanche 27 juin au Palais des Sports de Treichville.

« Franchement, je ne m’y attendais pas. Ça a été une rupture brusque, on se croyait intouchable. C’est une déception de se voir battre par une équipe qui n’a pas joué de quarts de finale depuis 1954. Cela m’a fait très mal, mais c’est cela aussi le sport. On va se préparer pour revenir en force », déclare le président Touré Boubakari.

Comme lui, ils étaient nombreux ces observateurs qui pouvaient mettre la main au feu pour l’équipe composée de Stéphane Konaté, Abraham Sié, Pohoulou Asselain, Désiré Koné et autres, Faman, Guédé. Mais à l’arrivée, les Fighters, comme on les appelle ont chuté lamentablement devant la Soa, emmenée par un excellent Stéphane Kokoun et un Agolé Stéphane des grands jours.

« Pour ce qui nous concerne, nous avons commencé à réfléchir à ce qu’il faut faire pour la saison qui arrive. Donc les dispositions sont en train d’être prises pour que l’Abc revienne encore plus fort », confie le dirigeant passionné et plein d’expériences qui a pris le soin de faire le tour de tout ce qui n’a pas marché. Sans entrer dans les détails de ce qui a provoqué la débâcle des Fighters en finale face à la Soa, Touré Boubakari compte prendre ses responsabilités. « En temps opportun, nous allons communiquer sur les différents changements », tranche-t-il.

Le moral toujours haut, Touré Boubakari (autour de 70 ans) a à cœur de réorganiser l’Abc. Il veut en faire une équipe deux fois plus forte. « Dans tous les cas, si l’Abc devait disputer la Ligue africaine de basket-ball (Bal), aux côtés de la Soa, il était dit que nous n’irions pas avec cette équipe dans son entièreté. Des contacts avaient été pris pour la renforcer avec des joueurs chevronnés, de même que l’encadrement technique. Pour tout vous dire, nouveau ou pas, il y aura un Abc qui va nous permettre d’atteindre nos objectifs », rassure le président Touré, qui annonce également un profond réaménagement au niveau de l’équipe féminine, qui avouons-le, est en fin de cycle.

Hormis cela, l’ancien président de la Fibb jette un regard positif sur la saison 2020-2021. « Le championnat a commencé timidement, mais est monté en intensité, avec une organisation et des équipes qui se bonifiaient au fil des matches, surtout au stade des play-off et autres All star game. Ce que je retiens est que les Ivoiriens avaient besoin de basket-ball. Ils l’ont exprimé en se déplaçant massivement lors des différents matches. Il faut continuer sur cette lancée », a-t-il conclu.


Le 23/07/21 à 14:12
modifié 23/07/21 à 14:12

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance