Don de sang : Une convention signée entre le CNTS et une structure privée

Les deux directeurs se félicitant pour la signature de cette convention. (Bavane)
Les deux directeurs se félicitant pour la signature de cette convention. (Bavane)
Les deux directeurs se félicitant pour la signature de cette convention. (Bavane)

Don de sang : Une convention signée entre le CNTS et une structure privée

Le 22/07/21 à 16:58
modifié 22/07/21 à 16:58
Le Centre national de transfusion sanguine (Cnts) et Innovative healthcare solution (Ihs) ont signé une convention de partenariat le jeudi 22 juillet 2021, à la salle de conférence du Cnts, à Treichville.

Cette convention vise, selon le directeur général de Ihs, Dodié Diagaunet, entreprise spécialisée dans la recherche de solutions innovantes pour résoudre les chalenges dans le secteur de la santé, à aider le Cnts à mettre en place des stratégies coordonnées de sensibilisation au don de sang sur toute l’étendue du territoire national, avoir une traçabilité des produits sanguins qui rendra le circuit de distribution plus transparent, créer un système de rétention de donneurs qui permettra d'augmenter le nombre de donneurs régulier et avoir un système optimal de gestion des stocks des produits sanguins.

Dans la pratique, il a expliqué qu’il s’agira de définir une stratégie qui va consister à mettre une équipe projet sur pied. Celle-ci va faire l’état des lieux sur la fourniture du sang dans les différentes structures sanitaires publiques et privées du pays. Ensuite écrire un projet avec plusieurs composantes qui va aboutir à une plateforme qui part du donneur à la distribution.

Le directeur du CNTS (à droite) et celui de IHS (à gauche) ont apposé leur signature. (Bavane)
Le directeur du CNTS (à droite) et celui de IHS (à gauche) ont apposé leur signature. (Bavane)



Le directeur du Cnts, Dr Konaté Séidou, s’est félicité du partenariat qui, selon lui, va aider son centre à combler ce déficit annuel de 100 000 poches de sang. « Nous avons un besoin annuel de 250 000 poches de sang. Pourtant, nous sommes à 160.000 poches. Ce déficit de 100 000 doit être comblé pour le bonheur des populations. Cette convention vient donc à point nommé pour aider le centre à satisfaire ses besoins », s’est-il réjoui.

Le Cnts a pour mission générale d'organiser la transfusion sanguine, d'instaurer le système d'assurance qualité, d'assurer le contrôle de qualité et de veiller à la sécurité des produits sanguins et leurs dérivés.

L’âge pour donner son sang varie entre 18 et 60 ans. Le don familial, le don de remplacement, le don rémunéré et le don bénévole sont les quatre principaux systèmes de don. La Côte d’Ivoire a adopté le système du bénévolat, signe de solidarité.

Le sang est composé de globules rouges, de globules blancs, de plaquettes et de plasma. Il a une durée de vie compris entre 4 et 42 jours.



Le 22/07/21 à 16:58
modifié 22/07/21 à 16:58

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance