Festival Gesco ma Cité : Des actions sociales en faveur des populations au cœur de la première édition

Le commissaire du festival Gesco ma Cité (en noir) promet une belle fête. (Bavane)
Le commissaire du festival Gesco ma Cité (en noir) promet une belle fête. (Bavane)
Le commissaire du festival Gesco ma Cité (en noir) promet une belle fête. (Bavane)

Festival Gesco ma Cité : Des actions sociales en faveur des populations au cœur de la première édition

Le 21/07/21 à 17:19
modifié 21/07/21 à 17:19
La première édition du « festival Gesco ma Cité » va se tenir les 27, 28 et 29 août, à l’espace de la gendarmerie sis au quartier ancien TP de la Gesco autour du thème : « Quelle jeunesse pour la Côte d’Ivoire de demain ? »

C’est l’annonce faite par le commissaire général dudit festival, Ange Kevin Kouassi, le mercredi 21 juillet, lors de la conférence de presse organisée à cet effet, dans un hôtel de la Gesco.

Selon lui, l’organisation de cet évènement culturel a pour objet de faire connaître leur quartier dans sa dimension socio-économique et culturelle. « Le festival Gesco ma Cité se veut convivial et festif, mais aussi informatif et formatif. A travers la thématique qui sera animée par l’ancien préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi, nous allons donner la chance aux jeunes de connaître leur devoir pour bâtir la Côte d’Ivoire de demain. En quelque sorte, nous voulons sensibiliser la jeunesse à comprendre leur rôle dans le développement de notre pays », a-t-il indiqué.

Plusieurs actions sociales sont au menu de cette première édition. Il s’agit, entre autres, de la construction et de l’équipement d’une bibliothèque à l’école primaire publique Gesco1, don de matériel médical à la formation sanitaire de la Gesco, don à l’orphelinat d’accueil de Gesco Bâtim et don de matériel de bureau et informatique au commissariat du 38è arrondissement.

A l’en croire, les trois jours de festivités seront également marqués de gastronomie, d’activités sportives et d’un concert géant avec une dizaine d’artistes. « Nous attendons près de 10 000 festivaliers sur les trois jours », a ajouté le commissaire général.

Le quartier Gesco, faut-il le souligner, revendique plus de 170 000 âmes pour 53 sous-quartiers que sont, entre autres, Quartier Gouro, Désert, Boston, Ciel, Sodeci, Micao.

Les Gouro et Guéré constituent les ethnies qui revendiquent plus d’habitants dans ce quartier situé à l’ouest de Yopougon.


Le 21/07/21 à 17:19
modifié 21/07/21 à 17:19

LES + POPULAIRES

Droit à l’éducation inclusive et maintien des jeunes filles à l’école: Des résultats encourageants Équipement des centres de santé communautaires: Un échographe et un fauteuil dentaire ultra modernes pour Akouédo et Blockhauss Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles