JO de Tokyo 2021 : Ta Lou livre un message fort à quelques jours de l’évènement

Marie-Josée Ta Lou, sprinteuse ivoirienne. (DR)
Marie-Josée Ta Lou, sprinteuse ivoirienne. (DR)
Marie-Josée Ta Lou, sprinteuse ivoirienne. (DR)

JO de Tokyo 2021 : Ta Lou livre un message fort à quelques jours de l’évènement

Désignée porte-drapeau de la Côte d’Ivoire pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2021, qui aura lieu le vendredi 23 juillet, l’athlète ivoirienne Marie-Josée Ta Lou se veut reconnaissante.

À quelques jours de ladite cérémonie, la sprinteuse ivoirienne Marie-Josée Ta Lou a laissé un message fort sur sa page officielle. « A quelques jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, j’aimerais remercier le Comité national olympique de Côte d’Ivoire, ainsi que le ministère en charge des Sports pour la considération en me désignant porte-drapeau pour la cérémonie d’ouverture des JO », a-t-elle dit avant d’ajouter que cet acte est un immense honneur pour elle.

Remerciant le peuple ivoirien et lui demandant de soutenir ses camarades sportifs et elle à ces jeux, Ta Lou rassure toutefois que les olympiens ivoiriens sont déterminés et prêts à donner le meilleur d’eux pour ramener plusieurs médailles au pays.

« Je sais que tout le monde est déterminé et prêt à donner le meilleur pour ramener des médailles au pays. Merci à vous de continuer à nous porter en prière et à nous soutenir. Que Dieu soit notre force et notre victoire », a-t-elle écrit sur sa page officielle.

Notons qu’à cause de la crise sanitaire mondiale, la cérémonie d’ouverture qui aura lieu au stade olympique de Tokyo se fera sans public. Pour éviter la propagation de la pandémie à coronavirus, cette édition se déroulera à huis clos, ont précisé les organisateurs. Les Jeux olympiques de Tokyo se dérouleront du vendredi 23 juillet au dimanche 8 août 2021.

Mélèdje Tresore


LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance