Accident sur l’autoroute du Nord PK 105 : La ministre Belmonde Dogo aux côtés des blessés et familles des décédés

La ministre Myss Belmonde Dogo s'est rendue au chevet des blessés de l'accident sur l'autoroute du nord Pk 105. (DR)
La ministre Myss Belmonde Dogo s'est rendue au chevet des blessés de l'accident sur l'autoroute du nord Pk 105. (DR)
La ministre Myss Belmonde Dogo s'est rendue au chevet des blessés de l'accident sur l'autoroute du nord Pk 105. (DR)

Accident sur l’autoroute du Nord PK 105 : La ministre Belmonde Dogo aux côtés des blessés et familles des décédés

Une collision entre un minibus et un car de compagnie de transport dans la nuit du mercredi 14 juillet a fait 23 morts et 34 blessés sur l’autoroute du nord PK 105.

La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, s’est rendue aussitôt au chevet des blessés à l’hôpital Saint Jean-Baptiste de Bodo dans le département de Tiassalé. Accompagnée d’une délégation, elle est allée s’enquérir de l’état de santé des blessés et présenter les condoléances du gouvernement aux familles des personnes décédées.



« Sur les 34 blessés, nous avons hospitalisé 16 personnes dont 5 enfants. Parmi les adultes, nous enregistrons trois dans un état comateux. Au niveau des enfants, deux présentent des fractures qui nécessitent une évacuation dans une structure dotée d’un service de chirurgie pédiatrique pour leur prise en charge », explique Ouattara Kypepala, chef du service pédiatrie et médecin-chef de l’hôpital Saint Jean-Baptiste de Bodo.

Il a conduit la visite et fait le point sur l’état de santé des victimes. Selon le médecin, sur les 5 enfants hospitalisés dont l’âge oscille entre 1 et 14 ans, quatre n’ont pas encore été identifiés. Ouattara Kypepala a donc appelé les parents des victimes ou pas à se présenter dans le centre hospitalier afin de les identifier.



Face à ce triste tableau, c’est avec beaucoup d’émotions que la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté a, au nom du Président de la République, présenté les vœux de prompt rétablissement aux malades.

« Nous en sortons le cœur meurtri, d’autant plus que parmi les victimes figurent des enfants. Le Chef de l’Etat s’associe à l’immense chagrin des familles endeuillées pour présenter ses sincères condoléances », a lâché Myss Belmonde Dogo après avoir fait le tour des lits des blessés hospitalisés. La ministre a souligné et salué la promptitude des sapeurs-pompiers, du corps médical et des forces de l’ordre.

En recevant la ministre à son chevet, Madou Komenan, passager du car d’une compagnie de transport endommagé par l’accident, s’est réjoui du soutien du gouvernement. La victime a même tenu à expliquer les circonstances du drame.



L’accident aurait eu lieu à la suite d’une panne technique du minicar. « Lorsque le minicar nous a percutés suite à la crevaison de son pneu, je me suis retrouvé dans l’allée du car avec des membres fracturés », a-t-il témoigné.

La visite de la ministre a été appuyée par Koné Vakaba, Préfet du département de Tiassalé et de Marcelin Golé, maire de la commune de N’Douci.

Patrick NGUESSAN

(Source : Sercom)



LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance