"Loisirs pour tous" : Une journée récréative pour le bien-être de 500 femmes à Kossou

"Loisirs pour tous" : Une journée récréative pour le bien-être de 500 femmes à Kossou

Le 12/07/21 à 11:10
modifié 12/07/21 à 11:10
Pour la 5e année consécutive, le Ministère du Tourisme et des Loisirs a convié la gent féminine à un une excursion ludique dont l’épicentre a été, pour cette édition, la localité qui abrite le barrage hydroélectrique éponyme.
Dans le cadre de sa mission visant à promouvoir les loisirs pour tous et en vue de l’épanouissement de toutes les couches sociales, le Ministère du Tourisme et des Loisirs a organisé, le samedi 10 juillet, dans la localité mitoyenne de Yamoussoukro, une journée ludique en faveur de la gent féminine. Une opportunité de découverte de ce site abritant le barrage hydroélectrique et son lac foisonnant de poissons, attractions touristiques ayant permis de joindre l’utile à l’agréable.



C’est donc le parc boisé de la paroisse Jésus de Nazareth de Kossou (Sous-préfecture de Yamoussoukro) qui a abrité, le samedi 10 juillet, la 5e édition de la Journée annuelle des « Loisirs pour tous » dédiée aux femmes, initiée par la Direction des Loisirs du Ministère du Tourisme et des Loisirs.

Au menu de cette journée ludique : séances de contes et légendes, compétitions de jeux traditionnels et sportives, sessions de partages en confection de mets du terroir, sketches et prestations artistiques, jogging et exercices physiques, etc. Le tout autour de la corrélation entre activités de loisirs et bien-être. Et ce, au grand bonheur de quelque plus de 500 femmes venues de 13 villages mitoyens de Kossou, alors que n'étaient attendues que 200 d’entre elles. Un engouement qui est plus que révélateur du désir de celles-ci de disposer de loisirs.

En effet, selon le Directeur des Loisirs, Dr Emmanuel Gala Bi, représentant le Ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana Fofana, “ la frange féminine de la population, trop souvent occupée par des tâches ménagères, professionnelles et sociales, dispose de très peu de temps libre pour son épanouissement personnel. En général, les femmes une fois mères, ont moins de temps libre que les hommes “.

A titre comparatif, Dr Gala Bi cite la sociologue Marie-Agnès Barrère-Maurisson (2002) qui affirme : « les femmes consacrent 19h37mn par semaine à leurs enfants, temps auquel il faut ajouter 15h03 mn de tâches ménagères. Si les hommes passent souvent plus de temps au bureau, ils disposent tout de même de plus de loisirs (...) d’1h50mn par jour pour les cadres à 3h pour les employés, avec une moyenne nationale à 2h20mn. »



Sensible à cette cause et soutenant cette activité, l'honorable Philippe Kouadio, député de Yamoussoukro sous-préfecture, a exhorté ses concitoyennes à vulgariser les activités de loisirs au sein de leurs communautés villageoises, indépendamment de leurs travaux champêtres ou de petits commerces. Idem pour celles exerçant dans l'administration ou travaillant dans le secteur privé. Et la présence fort remarquée du corps préfectoral traduit, à maints égards, l’intérêt des autorités régaliennes pour les loisirs comme moyen d’épanouissement et de bien-être social. Et ce ne sont pas les responsables de la la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) qui ont sonné la mobilisation de leurs agents au féminin du Barrage électrique qui démentira cette assertion.

Les directions, régionale de Yamoussoukro, et départementales de Bouaflé et Dimbokro, du Tourisme et des Loisirs, ont aussi pris une part active dans l'organisation de cette journée. Avec pour objectif de contribuer à réduire la fracture du genre en matière de loisirs.

C'est pourquoi et à juste titre, le représentant du Ministre Siandou Fofana souligne que c'est cette situation qui se présente comme une discrimination à l’égard de la femme, qui a motivé les Nations Unies à adopter en 1979 une convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes. Et d'arguer que c’est en référence à cette convention et en vue de l’épanouissement de ladite catégorie sociale que le Ministère du Tourisme et des Loisirs organise chaque année depuis 2017, au-delà de la fête des mères, une journée de loisirs qui leur est dédiée. Après les localités de Jacqueville en 2017, Adiaké en 2018, Abengourou en 2019 et le Domaine Bini (à 51 km d’Abidjan) en 2020, c’est la localité de Kossou, à quelques encablures de Yamoussoukro qui a accueilli l’édition de 2021, avec pour thème : « Loisirs et bien-être de la Femme ».

L’objectif général de cette journée consistant à sensibiliser les femmes sur les bienfaits des loisirs, les informer sur les opportunités de loisirs ; créer un cadre d’échanges et de nouement d’amitié entre elles autour des loisirs tout en leur proposant une gamme variée de loisirs adaptés et accessibles.

Dircom MTL



Le 12/07/21 à 11:10
modifié 12/07/21 à 11:10

LES + POPULAIRES

Droit à l’éducation inclusive et maintien des jeunes filles à l’école: Des résultats encourageants Équipement des centres de santé communautaires: Un échographe et un fauteuil dentaire ultra modernes pour Akouédo et Blockhauss Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles