Formation professionnelle : Le Cidfor et RH excellence Afrique mutualisent leurs efforts

L’inspectrice générale, Brigitte Agnissan (à droite), directrice du Cidfor. ( Franck YEO)
L’inspectrice générale, Brigitte Agnissan (à droite), directrice du Cidfor. ( Franck YEO)
L’inspectrice générale, Brigitte Agnissan (à droite), directrice du Cidfor. ( Franck YEO)

Formation professionnelle : Le Cidfor et RH excellence Afrique mutualisent leurs efforts

Le 06/07/21 à 08:46
modifié 06/07/21 à 08:46
Le Centre ivoirien pour le développement de la formation professionnelle (Cidfor) et RH excellence Afrique (Rea) ont signé le lundi 5 juillet, à Abidjan-Cocody, une convention de partenariat.

Cette convention vise à améliorer la qualité de l’enseignement et de la formation dispensés par les professeurs dans les lycées professionnels et techniques, à assurer l’adéquation entre la formation et les besoins de l’économie nationale, et surtout de favoriser l’insertion professionnelle durable des apprenants issus de la formation professionnelle et technique.

Le directeur des filières de l’innovation et de la qualité, Kossonou Atta Koffi Noël, représentant le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Koffi N’Guessan, a salué ce partenariat qui, pour lui, va améliorer la qualité de la formation professionnelle en vue d’une insertion réussie.

C’est pourquoi il a félicité les deux structures pour avoir initié ce partenariat gagnant-gagnant. M. Kossonou a, en outre, félicité la directrice du Cidfor pour avoir su donner un contenu impressionnant à cette structure étatique.

La directrice de RH excellence Afrique, Marie-France Durandière, a salué l’ensemble du corps enseignant qui se consacre à préparer les jeunes à leur vie professionnelle future. « Dans les nombreuses missions dévolues au Cidfor, RH excellence Afrique affectionne tout particulièrement celle qui consiste à entretenir la connexion entre le monde de l’entreprise et les enseignants », a-t-elle déclaré, soulignant que l’objectif est la formation de qualité pour plus d’employabilité et une meilleure insertion des jeunes.

« RH excellence s’engage à accompagner le Cidfor dans cette démarche, favoriser les mises en relation, soutenir les actions et développer les axes de travail pour toujours l’amélioration de l’employabilité et l’insertion des jeunes », a promis Marie-France Durandière.

La photo de famille à l'issue de la cérémonie de signature de la convention. (Franck YEO)
La photo de famille à l'issue de la cérémonie de signature de la convention. (Franck YEO)



L’inspectrice générale, Brigitte Agnissan, directrice du Cidfor, s’est félicitée de la signature de cette convention. « Cette convention de partenariat entre RH excellence Afrique et le Cidfor s’inscrit dans le cadre du programme d'immersion en entreprise des inspecteurs et enseignants des filières techniques et professionnelles, programme initié depuis 2012 avec le secteur privé », a-t-elle rappelé.

Pour elle, cet accord contribuera au renforcement des capacités et au perfectionnement des enseignants, à travers des stages d’immersion et ateliers de renforcement des capacités dont ils bénéficieront grâce au RH excellence Afrique. Avant de relever quelques acquis dans l’exécution de ses missions à savoir, entre autres, la mise en stage d’immersion de 323 enseignants depuis 2012 et 3730 bénéficiaires d’actions de renforcement des capacités ; 44 990 ouvrages reçus des différents partenaires et la création de 20 clubs de lecture.

« Ce partenariat vient étoffer et enrichir le réseau de partenaires du Cidfor. Nous restons convaincus que ce sont des opportunités nouvelles de formations continues, d’apprentissage de techniques innovantes et d’immersion pour nos formateurs », a conclu Brigitte Agnissan.



Le 06/07/21 à 08:46
modifié 06/07/21 à 08:46

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance