Amichia appelle chaque Ivoirien à s’approprier l’événement

Le président François Amichia va sonner la mobilisation des Ivoiriens. (Photo : DR)
Le président François Amichia va sonner la mobilisation des Ivoiriens. (Photo : DR)
Le président François Amichia va sonner la mobilisation des Ivoiriens. (Photo : DR)

Amichia appelle chaque Ivoirien à s’approprier l’événement

François Albert Amichia a une idée de ce qu’il va faire à la tête du Comité d’organisation de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Côte d’Ivoire 2023). Il s’est engagé à offrir au continent une grande fête populaire qui va ressortir les performances sportives, économiques, culturelles et touristiques du pays.

Premier président du Comité national de soutien aux équipes nationales (1997-2002), il a vu plusieurs organisations de cette compétition de la Caf.

En 1998, il a vu ce qui s’est passé au Burkina Faso voisin. Il a vécu Ghana et Nigeria 2000 et pratiqué le « Djatiguilla » lors de Mali 2002. Mais Amichia a surtout été témoin de Côte d’Ivoire 1984, cette fête inattendue en terre ivoirienne qui est restée dans les annales de la Caf.

L’hospitalité des Ivoiriens et leur propension à faire la fête avec leurs frères et sœurs venus d’ailleurs... C’est ce qui défile dans la tête de l’ancien ministre des Sports et maire de Treichville qui, du reste, est une commune cosmopolite. Et pour réussir le pari d’offrir à la jeunesse africaine une fête populaire, il n’a pas tardé à sonner la mobilisation.

A peine installé dans le fauteuil laissé par Lambert Feh Kessé qu’il annonce la tenue d’une large consultation sur le Cocan 2023. Homme de devoir, méthodique et consensuel, Amichia veut impliquer tous les Ivoiriens dans cette fête. « Dans les prochains jours, j’entreprendrai une large consultation en vue d’une adaptation du Cocan 2023 au contexte actuel », a-t-il promis dans la foulée de la passation des charges avec Lambert Feh Kessé, au siège de la structure.

Pour l’ex-ministre ivoirien de la Ville, les enjeux multiformes qui s’attachent à l’organisation de ce grand rendez-vous du football africain sont tels qu’il ne saurait y aller sans solliciter le soutien de tous, dans « l’intérêt du prestige et du renom de la nation ». Aussi appelle-t-il à toutes les contributions pour la réalisation de cette œuvre qui requiert la participation « sans exclusive » de tous les Ivoiriens qui doivent s’approprier le projet.

Amichia n’a pas l’intention de décevoir le Président de la République, Alassane Ouattara. Il voit sa nomination à la tête du Cocan 2023 comme un défi.


LES + POPULAIRES

Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles Accès à la bourse britannique chevening : Touré Mamadou initie un cadre pour le partage de l’information Solidarité : Des kits scolaires et alimentaires offerts à 50 enfants vulnérables d’Abobo