« Drôle de femmes » 2021 : Plein succès aux deux spectacles de l’évènement !

L'initiatrice Caroline Da Silva donne rendez-vous au public en 2022 pour la prochaine édition. (DR)
L'initiatrice Caroline Da Silva donne rendez-vous au public en 2022 pour la prochaine édition. (DR)
L'initiatrice Caroline Da Silva donne rendez-vous au public en 2022 pour la prochaine édition. (DR)

« Drôle de femmes » 2021 : Plein succès aux deux spectacles de l’évènement !

Le 16/06/21 à 11:13
modifié 16/06/21 à 11:13
L’évènement humoristique dénommé « Drôle de femmes » qui s’est déroulé le 29 mai 2021 pour l’Acte 1 et le 12 juin pour l’Acte 2 a tenu toute sa promesse. Pour cause, les férus de l’humour ont fait le déplacement de façon massive, respectivement au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire à Abidjan-Cocody et Palais de la Culture, dans la commune de Treichville, afin d’y prendre part.

Gbazé Thérese, Clémentine Papouet, Nastou Traoré, Eunice Zunon, Prissy la Dégameuse, Priss’K, Bleu Brigitte, Gisèle Kouakou, Cassandra Assamoi et Sarra Messan composaient la troupe d’humoristes qui pour cette édition s’est divisée en deux groupes : « Les Collantières » et « les Pagneuses ». Sur scène, celles-ci ont fait montre de leur talent en la matière pour égayer le public pendant au moins 2 heures pour chacun des sites, avec un seul but, valoriser la femme.

D’un côté, les « Collantières » à la pointe de la mode et de l’autre « les Pagneuses » au style vestimentaire traditionnel. Dans un conflit générationnel qui opposait ces deux groupes, ils sont parvenus à dénoncer de par leurs prestations, les tares de la société ivoirienne.

L’on peut citer, entre autres, la consommation de la drogue, la prostitution sur internet, la démission des parents et des organismes en charge de l’éducation, le non-respect des aînés. Toutes ces problématiques autour du thème général de cette année : "L'éducation de la jeune fille et l'autonomisation de la femme". Elles ont réussi alors à sensibiliser notamment les plus jeunes les invitant à une prise de conscience face à ces maux susmentionnés.

Cette édition 2021 a été parrainée par la ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, Nassénéba Touré, et présidée par la ministre d'État, ministre des Affaires Étrangères, de l'Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara.

L’Acte 2 a vu la participation de nombreux membres du gouvernement. Il s’agit, outre la ministre Kandia Camara, du ministre Amadou Koné des Transports et de Mamadou Touré de la Promotion de la jeunesse.

En organisant cet évènement, l’initiatrice Caroline Da Silva entend mettre en avant les valeurs de la femme en vue de son autonomisation. Car pour elle, « la femme c'est le socle de l'humanité. C'est elle qui tient le foyer, donne la vie ».

C’est pourquoi, elle souhaite qu’on donne « plus d'occasions aux femmes pour s'exprimer ». Après ce pari réussi, Caroline Da Silva donne rendez-vous au public pour l’année 2022.


Le 16/06/21 à 11:13
modifié 16/06/21 à 11:13

LES + POPULAIRES

Axe Tiébissou-Djébonoua: Une collision entre deux camions fait une victime et d’importants dégâts matériels Concours de la Fonction publique 2021 : La date des inscriptions en ligne prorogée Prévention contre la torture : L’ACAT présente les outils de plaidoyer et de sensibilisation