La case des mots : La gaffe de la baffe

La case des mots : La gaffe de la baffe

Le 14/06/21 à 17:07
modifié 14/06/21 à 17:07
Paf ! Une baffe à un président, quelle gaffe ! Les photographes pensaient à un autographe, puis baf !

La baffe est partie d’un goulafe en carafe. Quelle baffe, quelle gaffe ! Sale baffe et sale paragraphe pour la démocratie qui se dégrafe.

On s’esclaffe devant la baffe, mais le geste est une gaffe, une odieuse gaffe. Une baffe est une baffe, pas besoin d’être lexicographe. Aux gaffes, n’ajoutons pas d’autres gaffes.

Cette gaffe mérite même mille baffes car avec ce paragraphe, la démocratie prend une baffe. Une girafe qui agrafe ainsi un dignitaire, se dégrafe des lois, même si elle est en carafe.

Gaffe donc aux goulafes et gaffe aux girafes endimanchées qui auraient soif de telles gaffes ! Prenons gaffe tous, de telles gaffes ! Gaffe, mille fois gaffe, aux dirigeants et à leurs staffs ! Les staffs de nos dirigeants ont désormais du taf.

Un goulafe qui ne taffe pas ou une girafe en carafe souvent piaffent de faire de telles gaffes. Le taf, dit Voltaire, éloigne les gaffes.


Le 14/06/21 à 17:07
modifié 14/06/21 à 17:07

LES + POPULAIRES

Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles Accès à la bourse britannique chevening : Touré Mamadou initie un cadre pour le partage de l’information Solidarité : Des kits scolaires et alimentaires offerts à 50 enfants vulnérables d’Abobo