Visite de Jeannot Ahoussou-Kouadio à Sakassou: Un palais royal digne du royaume baoulé sera bâti bientôt

Le président du Sénat, Ahoussou-Kouadio, et le gouverneur du district de Yamoussoukro, Augustin Thiam, avec sa Majesté Nanan Akoua Boni II, reine des Baoulé. (DR)
Le président du Sénat, Ahoussou-Kouadio, et le gouverneur du district de Yamoussoukro, Augustin Thiam, avec sa Majesté Nanan Akoua Boni II, reine des Baoulé. (DR)
Le président du Sénat, Ahoussou-Kouadio, et le gouverneur du district de Yamoussoukro, Augustin Thiam, avec sa Majesté Nanan Akoua Boni II, reine des Baoulé. (DR)

Visite de Jeannot Ahoussou-Kouadio à Sakassou: Un palais royal digne du royaume baoulé sera bâti bientôt

En visite au siège du royaume baoulé, Jeannot Ahoussou-Kouadio a annoncé cette bonne nouvelle aux têtes couronnées.
Après plusieurs mois d’absence hors du pays pour cause de maladie, Jeannot Ahoussou-Kouadio, président du Sénat ivoirien et président des élus et cadres du Grand Centre, a retrouvé le terrain politique le 12 juin. Sa première sortie a été consacrée à une visite qu’il a rendue à sa Majesté Nanan Akoua Boni II, reine des Baoulé, à Sakassou.

Au siège de la royauté du peuple baoulé, Ahoussou Kouadio a pris un engagement fort : bâtir un palais royal digne du royaume baoulé, avec la contribution de tous les élus et cadres du Grand Centre. Hors de toutes les appartenances politiques.

Après avoir donné cette bonne nouvelle à sa Majesté dans la cour royale, lieu de la rencontre, le président du Sénat a sollicité auprès de sa Majesté un espace qui va accueillir ce palais de 4000 places à Sakassou. Mais au-delà, en réservant sa première sortie à la reine du Grand Centre, Jeannot Ahoussou entendait également marquer la symbolique.

En effet, très attaché à la tradition, il a tenu à faire le déplacement jusqu’au trône pour dire de vive voix sa gratitude à sa Majesté pour toutes ses prières et intercessions auprès des ancêtres. Toutes choses qui lui ont permis de recouvrer la santé après 45 jours de coma.

Ahoussou Kouadio a profité de la présence des cadres et des chefs traditionnels venus en nombre de tout le Grand Centre pour rendre un vibrant hommage au Président Alassane Ouattara, pour son implication personnelle dans ses soins, jusqu’à son retour en Côte d’Ivoire.

Le souci de la cohésion sociale reste et demeure une préoccupation majeure du président Ahoussou.

Après s’être insurgé contre l’intrusion de la violence dans la politique depuis les dernières décennies, il a demandé aux garants de la tradition de rendre visite au président Henri Konan Bédié pour jouer les bons offices entre lui et son jeune frère Alassane Ouattara, afin que la Côte d’Ivoire retrouve une paix durable et définitive.

Pour Jeannot Ahoussou Kouadio, une des manettes de cette paix durable et définitive réside dans la libération des jeunes emprisonnés pour leur implication dans les violences avant, pendant et après l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Après avoir salué la libération de Jacques Mangoua, président du Conseil régional de Gbêkê, il a souhaité que les chefs traditionnels aillent solliciter la clémence du Président Alassane Ouattara pour la libération de tous. De sorte que la Côte d’Ivoire tourne définitivement cette page douloureuse de son histoire.

Au nom de Nanan Akoua Boni II, Kouadio Mathieu a salué la démarche du président du Sénat et donné son onction aux différentes initiatives. Aux populations rassemblées dans la cour royale, le président Ahoussou les a invitées à adhérer à la politique du Président Alassane Ouattara qui s’est résolument inscrit dans la vision du Président Félix Houphouët-Boigny. A savoir la paix et le développement harmonieux de la Côte d’Ivoire. Comme en témoignent les nombreux et importants projets réalisés ou en cours dans le Walèbo. « Je ne vous tromperai jamais. Je ne vous conduirai jamais sur le mauvais chemin », a-t-il indiqué.

Pour corroborer les affirmations du président Jeannot Ahoussou-Kouadio, Amedé Kouakou a annoncé aux populations le bitumage très prochain de l’axe Tiébissou-Sakassou long de 75 km. Et dont les travaux seront lancés dès la semaine prochaine par le Premier ministre Patrick Achi.

Il convient de noter que dès son arrivée à la cour royale, Ahoussou Kouadio a déposé une gerbe de fleurs au caveau des deux rois précédents : il s’agit de Nanan Kouakou Anougblé II et Kouakou Anougblé III.

N’DRI CÉLESTIN


LES + POPULAIRES

Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles Accès à la bourse britannique chevening : Touré Mamadou initie un cadre pour le partage de l’information Solidarité : Des kits scolaires et alimentaires offerts à 50 enfants vulnérables d’Abobo