Taekwondo/Championnats d’Afrique des nations: La Côte d’Ivoire entame brillamment sa marche vers Tokyo


Ruth Gbagbi, la championne d’Afrique félicitée par le président Bamba Cheick Daniel. (Photo : Dr)
Ruth Gbagbi, la championne d’Afrique félicitée par le président Bamba Cheick Daniel. (Photo : Dr)
Ruth Gbagbi, la championne d’Afrique félicitée par le président Bamba Cheick Daniel. (Photo : Dr)

Taekwondo/Championnats d’Afrique des nations: La Côte d’Ivoire entame brillamment sa marche vers Tokyo

Le 07/06/21 à 10:59
modifié 07/06/21 à 10:59
Les taekwondo-in ivoiriens ne s’amusent plus. En déplacement à Dakar (Sénégal), dans le cadre des championnats d’Afrique des nations seniors, les Éléphants ont frappé très fort, d’entrée de jeu. Dès la première journée de ce grand rendez-vous continental, ils ont raflé six médailles ! L’œuvre des sept premiers tireurs alignés, le 5 juin, sur le tatami de l’Arena de Dakar.

Marie-Christelle Ruth Gbagbi, la championne du monde, a fait parler son rang en décrochant la première médaille d’or dans sa catégorie des -67kg. Elle s’est imposée à la Nigériane Elizabeth Anyanacho en finale. Charlène Aminata Traoré, l’étoile montante des +73 kg dames, l’a imitée en terrassant la Marocaine El Bouchti Oumaïma.

Moins chanceuse, Bouma Coulibaly a accroché à son cou la médaille de bronze des -49 kg dames. Le même métal que celui raflé par Kobenan Aaron François chez les -68 kg hommes. Seydou Gbané, le capitaine (+87 kg) et Diakité Issa (-58 kg) ont complété le panier de la journée avec chacun une médaille de bronze. Hier, au terme de la deuxième journée, Cheick Sallah Cissé a corsé la mise. Une belle razzia.

Quoi de plus normal, les Ivoiriens sont parmi les grands favoris de cette compétition. En plus de mettre toutes ses forces dans la préparation de ses tireurs, la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd) s’est déplacée avec le maximum de tireurs, quatorze au total.

A Dakar, la Côte d’Ivoire a présenté six filles et huit garçons. Toute la crème du taekwondo national, avec à sa tête Cheick Sallah Cissé qui a rejoint le groupe sur place de l’Espagne et, bien sûr, Marie Christelle Ruth Gbagbi.

En dehors de l’Égypte et du Maroc qui sont arrivés avec 16 tireurs chacun et le Sénégal, pays organisateur (15), les Ivoiriens avaient le plus gros contingent de combattants sur les 27 pays présents dans la capitale sénégalaise. Une manière pour le président Bamba Cheick Daniel de multiplier les chances du pays.

Après le pays de la Téranga, les Éléphants ivoiriens mettront le cap sur la perle du Proche-Orient, le Liban, où ils sont encore attendus dans le cadre de l’Open international du pays des Cèdres.


Le 07/06/21 à 10:59
modifié 07/06/21 à 10:59

LES + POPULAIRES

Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles Accès à la bourse britannique chevening : Touré Mamadou initie un cadre pour le partage de l’information Solidarité : Des kits scolaires et alimentaires offerts à 50 enfants vulnérables d’Abobo