Taekwondo/Championnats d’Afrique des nations seniors: Les Éléphants, gonflés à bloc, débarquent à Dakar

Les Taekwondo-in ivoiriens prennent party aux championnats d'Afrique du 1er au 7 juin à Dakar. (DR)
Les Taekwondo-in ivoiriens prennent party aux championnats d'Afrique du 1er au 7 juin à Dakar. (DR)
Les Taekwondo-in ivoiriens prennent party aux championnats d'Afrique du 1er au 7 juin à Dakar. (DR)

Taekwondo/Championnats d’Afrique des nations seniors: Les Éléphants, gonflés à bloc, débarquent à Dakar

Le 02/06/21 à 23:09
modifié 02/06/21 à 23:09
Les Éléphants taekwondo-in se sont envolés, mardi (11h), pour Dakar, la capitale sénégalaise, où ils sont attendus dans le cadre des Championnats d’Afrique seniors, du 1er au 7 juin.

Du Sénégal, parmi eux, ceux qui sont qualifiés pour les Jeux olympiques devraient se rendre à Beyrouth, la capitale du Liban et au Luxembourg pour des tournois de préparation, avant de rallier Tokyo pour les jeux planétaires, du 23 juillet au 8 août.

Pour les Championnats d’Afrique seniors, l’encadrement technique a retenu 14 athlètes, 6 dames et 8 hommes. La Côte d’Ivoire, classée troisième au classement mondial des pays qui ont le plus de qualifiés dans cette discipline, n’a rien négligé dans la préparation de son équipe. Le bureau fédéral a cassé sa tirelire aux fins de préserver le statut international du pays.

Les taekwondo-in ivoiriens ont passé deux semaines fructueuses à Man, sur le mont Tonkpi, à plus de 1200 m d’altitude. Une équipe médicale composée d’experts en cardio-vasculaire et en Covid-19 a suivi les athlètes pendant le stage. Sans compter toute la logistique déplacée à cet effet. C’est donc une troupe de pachydermes ivoiriens déterminés qui est allée à la conquête de l’Afrique à Dakar.

Sur le mont Tonkpi, les champions ivoiriens ont eu droit à des ateliers techniques et des tests matches. Ils ont surtout gravi le mont Tonkpi. Cet exercice particulier qui a milité pour le choix de la région des Montagnes obéissait à des objectifs précis. A savoir, aider les athlètes à bénéficier d’une respiration optimale afin de finir les combats sans trop de fatigue et avoir une bonne gestion du souffle.

Sur le plan technique, les coaches Chérif Adama et Jérôme Essapa ont poussé leurs poulains dans leurs derniers retranchements en multipliant les exercices techniques et les tests matches.

Toute chose qui a mis en évidence les insuffisances des uns et des autres et qui a permis de les combler, autant que faire se peut. Ce qui permet à la Côte d’Ivoire d’attaquer les épreuves de Dakar avec les meilleurs arguments possibles.

La sélection nationale

Dames

Zézé Naomie (- 46 kg) Coulibaly Bouma (- 49 Kg) Ibo Koumba (- 62 kg) Gbagbi Ruth (- 67 kg) Bathily Astan ( -73 kg) Traoré Aminata Charlène (+ 73 kg).

Hommes

Diallo Ibrahima (- 54 kg) Diakité Issa (- 58 kg) Séri Christ Cédric (- 63 kg) Kobenan Aaron (- 68 kg) Koffi Akué Mermoz (- 74 kg) Kassi Anicet (- 80 kg) Cissé Cheick Sallah (- 87 kg) Gbané Seydou (+ 87 kg).


Le 02/06/21 à 23:09
modifié 02/06/21 à 23:09

LES + POPULAIRES

Droit à l’éducation inclusive et maintien des jeunes filles à l’école: Des résultats encourageants Équipement des centres de santé communautaires: Un échographe et un fauteuil dentaire ultra modernes pour Akouédo et Blockhauss Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles