Sûreté portuaire : Le Terminal vraquier d’Abidjan reçoit la certification ISPS

La photo de famille après la remise de la certification ISPS. (Photo : DR)
La photo de famille après la remise de la certification ISPS. (Photo : DR)
La photo de famille après la remise de la certification ISPS. (Photo : DR)

Sûreté portuaire : Le Terminal vraquier d’Abidjan reçoit la certification ISPS

Le 27/05/21 à 14:24
modifié 27/05/21 à 14:24
Le Terminal vraquier d’Abidjan (Tva) est désormais certifié ISPS. L’entreprise a reçu sa déclaration de conformité aux normes de sûreté portuaire ce jeudi 27 mai 2021, des mains du directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Transports chargé des Affaires maritimes, Soro Benjamin. La cérémonie de remise s’est déroulée sur les installations de Tva, en zone portuaire d’Abidjan.

Le directeur de cabinet s’est félicité de cette reconnaissance faite à l’entreprise qui désormais est « bien intégrée harmonieusement dans la chaîne sécuritaire globale » qui existe au Port autonome d'Abidjan (Paa). Il l’encourage par la même occasion à accompagner l’autorité portuaire en inscrivant pleinement la sûreté dans sa démarche.

Les responsables du Terminal vraquier doivent de ce fait implémenter de façon « intégrale » toutes les dispositions indiquées dans le code ISPS et dans le décret fixant les modalités d’application des mesures de sûreté applicables aux navires et aux installations portuaires.

« Je sais pouvoir compter sur votre engagement dans ce sens. Je souhaite au Tva une exploitation fructueuse de son installation en tant qu’entreprise privée. Mais aussi bien ces progrès pourraient contribuer au rayonnement économique de la Côte d’Ivoire et favoriser le bien-être social pour l’ensemble des populations », lui a-t-il lancé.

Le directeur général du Terminal vraquier d’Abidjan, Anthony Arcidiaco (à gauche), recevant la déclaration de conformité. (Photo: DR)
Le directeur général du Terminal vraquier d’Abidjan, Anthony Arcidiaco (à gauche), recevant la déclaration de conformité. (Photo: DR)



Le directeur général du Terminal vraquier d’Abidjan, Anthony Arcidiaco, a dit inscrire l’application de ces mesures de sûreté au nombre des priorités de son entreprise. « L’application des mesures relatives à la sûreté des navires et leurs installations demeurent une priorité », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « Cette certification est une avancée importante pour le Paa et pour le concessionnaire que nous sommes. Un véritable garant de confiance adressé à toutes nos parties prenantes et renforce encore le positionnement du Paa parmi les plus puissantes infrastructures portuaires du continent ».

La directrice générale adjointe, Myriam Ouassenan, ne dira pas le contraire. Elle a exprimé son satisfécit pour cette remise de certification mais aussi pour l’ensemble de ses collaborateurs qui y ont travaillé pendant plusieurs mois, en collaboration avec les affaires maritimes. Elle va par la suite s’atteler à ce que les différentes réglementations soient bien respectées par les agents.

De ce fait, elle assure que le responsable Formation port facility security officer (Pfso) en charge de la sûreté de l'installation portuaire « saura régulièrement former et mettre à jour toutes les nouvelles normes de sorte que le Terminal vraquier reste toujours compétitif pour l’économie ivoirienne ».

Après cette étape de certification aux normes de sûreté, au dire du patron de la Direction générale des affaires maritimes et portuaire (Dgamp), le colonel Kouassi Yao Lucien, « le Tva est désormais jugé apte, du point de vue de sûreté, à recevoir les navires en provenance de pays étrangers ».

La seconde étape consistera à la mise en œuvre efficace de mesures prescrites par la réglementation en vigueur. « Ce qui suppose que le Terminal vraquier est tenu de mettre un accent particulier sur la promotion de la culture de sûreté. Cela implique que tout le personnel de l’entreprise doit être régulièrement formé et sensibilisé à la sûreté maritime », détaille-t-il.

Il faut rappeler que l’Organisation maritime internationale a adopté en 2002 le code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (Code ISPS). Les Etats membres de l’organisation avaient l'obligation d'appliquer dès le premier juillet 2004 à bord des navires et dans les ports les mesures de sûreté qui y étaient prescrites.

La Côte d’Ivoire à travers la Dgamp et ses deux ports a réussi à tenir ses engagements internationaux en mettant en œuvre à la date du 1er juillet 2004 le code ISPS.



Le 27/05/21 à 14:24
modifié 27/05/21 à 14:24

LES + POPULAIRES

Axe Tiébissou-Djébonoua: Une collision entre deux camions fait une victime et d’importants dégâts matériels Concours de la Fonction publique 2021 : La date des inscriptions en ligne prorogée Prévention contre la torture : L’ACAT présente les outils de plaidoyer et de sensibilisation