Mahama Coulibaly (président de la Fibb): «Revenir à une vraie politique de développement local du basket-ball»

Mahama Coulibaly, président de la Fédération ivoirienne de basket-ball. (Photo : DR)
Mahama Coulibaly, président de la Fédération ivoirienne de basket-ball. (Photo : DR)
Mahama Coulibaly, président de la Fédération ivoirienne de basket-ball. (Photo : DR)

Mahama Coulibaly (président de la Fibb): «Revenir à une vraie politique de développement local du basket-ball»

Le 21/05/21 à 19:35
modifié 21/05/21 à 19:35
Ce week-end, tout le gotha national se rend à Gagnoa. Que va-t-il se passer dans cette ville ?

Nous y allons pour organiser les finales des inter-ligues de basket-ball. Si ma mémoire est bonne, cela fait plus d’une décennie qu’un événement pareil ne s’est pas produit au niveau de notre basket-ball. Il fallait corriger cela et montrer que nous avons à cœur d’occuper tout le territoire. Nous l’avions promis lors de notre campagne et nous passons à l’action. Cela fait 15 ans au moins qu’il n’y a pas eu de véritable politique de développement du basket-ball local. Pour nous, il ne s’agit pas de venir faire des compétitions et repartir. Mais d’échanger et exposer notre vision de la chose avec ceux qui sont chargés de mettre en pratique notre politique sur le terrain. Car pour nous, il faut commencer le développement par la base, avec le basket-ball des jeunes. Il faut des centres de formation pour que d’ici à cinq ans, on puisse avoir de véritables équipes capables de représenter chaque région du pays. Surtout que dans peu de temps, chaque grande région sera dotée d'une grande université.

Quelle est l’ambiance sur place dans la cité du Gôh ?

Depuis quelques jours, nos équipes sont sur place pour les préparatifs, en liaison avec la Ligue locale. Il fallait faire des travaux de mise à niveau des infrastructures sportives qui vont accueillir la compétition et créer sur place les conditions de la fête. C’est le lieu de féliciter Hervé Koffi, le président de la Ligue de Gagnoa qui abat un travail énorme. Il est, de fait, vice-président du comité d’organisation, derrière Seydou Badjan, le vice-président de la commission Ligue et décentralisation et le président du Marketing opérationnel. Tout est fin prêt et on peut faire la fête.

Où vont se dérouler les compétitions ?

Elles vont se dérouler sur trois sites. Le terrain de la Place Laurent Gbagbo qui a été réhabilité par la Fédération ivoirienne de basket-ball. Il y a également les terrains des lycées 1 et 2 où nous avons changé les panneaux pour donner une meilleure allure à ces terrains scolaires.

Peut-on avoir une idée du programme de ces trois jours ?

Ce vendredi, la Fédération a reçu les cadres techniques des différentes Ligues pour partager avec eux la vision fédérale et surtout la politique de redynamisation des Ligues en matière de compétition. Je l’ai dit tantôt, au-delà des finales qui vont mobiliser deux cents joueurs et encadreurs de sept Ligues du pays, avec tout ce que cela comporte comme spectacles et récompenses, il s’agit surtout d’activités de partage d’expériences. Ensuite, ce samedi matin, nous allons procéder à l’inauguration des infrastructures rénovées, puis lancer les hostilités.


Le 21/05/21 à 19:35
modifié 21/05/21 à 19:35

LES + POPULAIRES

Ecole pour tous : Le taux de scolarisation des filles demeure faible en Côte d’Ivoire (UNFPA) Abobo/Maouloud 2021 : Kandia Camara invite les fidèles musulmans à copier l’exemple du Prophète Mahomet Axe Tiassalé-Divo : Un grave accident fait 63 victimes dont 2 décès