Hommage à Fologo/Danho Paulin: «Nous prenons l’engagement d’organiser la CAN 2023 avec dextérité pour lui rendre hommage»

La reconnaissance du ministre de la Promotion des sports et du Développement de l'Economie sportive, Danho Paulin, à Laurent Dona-Fologo. (Photo : Service photo Fraternité Matin)
La reconnaissance du ministre de la Promotion des sports et du Développement de l'Economie sportive, Danho Paulin, à Laurent Dona-Fologo. (Photo : Service photo Fraternité Matin)
La reconnaissance du ministre de la Promotion des sports et du Développement de l'Economie sportive, Danho Paulin, à Laurent Dona-Fologo. (Photo : Service photo Fraternité Matin)

Hommage à Fologo/Danho Paulin: «Nous prenons l’engagement d’organiser la CAN 2023 avec dextérité pour lui rendre hommage»

Le 21/05/21 à 15:17
modifié 21/05/21 à 15:17
La cérémonie d’hommage à Laurent Dona-Fologo, organisée hier 20 mai à la Place qui porte son nom, dans les locaux du groupe Fraternité Matin, a été l’occasion pour la grande famille sportive de saluer la mémoire de l’illustre disparu. Qui a surtout été ministre des Sports sous le Président Félix Houphouët-Boigny.

A la tête d’une importante délégation, le ministre de la Promotion des sports et du Développement de l’Economie sportive, Danho Paulin, dans son témoignage, a mis en avant le travail abattu par Laurent Dona-Fologo alors qu’il dirigeait le département ministériel. « Comme hier, Laurent Dona-Fologo, ministre en charge des Sports, a organisé avec brio la Coupe d’Afrique des nations de 1984. Nous pouvons prendre l’engagement nous aussi, demain, de lui faire honneur en organisant avec dextérité la coupe d’Afrique des nations de 2023 pour le rayonnement de notre pays », a-t-il soutenu devant l’auguste assemblée.

L’actuel responsable du département des Sports en Côte d’Ivoire a aussi relevé les qualités du disparu dans le domaine sportif ivoirien. Grand serviteur chevronné de l’État, M. Dona-Fologo a été la personnalité, dit-il, qui a mis sur pied le Comité national de soutien aux Éléphants (Cnse). Son décès est par conséquent perçu par le monde des sports comme une grande perte.

« Un cri strident et perçant a déchiré la nuit sur les bords de la Lagune Ébrié. Ce cri, dans la nuit, annonçait une tragédie. Un homme au destin exceptionnel s’en est allé, dans le silence de la mort. L’enfant providentiel de Péguékaha dans sa 82e année, à l’âge des plus robustes. Un homme au parcours politico-professionnel impressionnant grâce à son abnégation au travail, à son flair politique, son intelligence, son pragmatisme et surtout sa loyauté à son mentor, Félix Houphouët-Boigny », a souligné le ministre Danho Paulin. Avant d’ajouter que cette personnalité qui a commencé sa riche et longue carrière gouvernementale en 1974 a su se formater et se configurer à la vision du père de la Côte d’Ivoire moderne. Il a été d’ailleurs élevé, pour ce faire, à la dignité de Grand-croix de l’Ordre national de la République, de son vivant.

A la famille du défunt, Danho Paulin a présenté les condoléances de tous les acteurs sportifs. Qu’elle soit fière d’avoir donné à la Côte d’Ivoire et partagé « ce citoyen déterminé et sportif émérite ». Il souhaite que l’ancien ministre repose en paix, dans la paix qu’il a cherchée durant ses 55 ans de vie politique.

Rappelons que Laurent Dona-Fologo a été nommé ministre de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et des Sports dans le gouvernement du 16 février 1978. Lors du remaniement ministériel du 2 février 1981, Fologo garde le même portefeuille ministériel et prend la tête du ministère de la Jeunesse et des Sports, à partir de 1983.

Dans le gouvernement du 10 juillet 1986, l’enfant de Péguékaha est nommé ministre de l’Information, de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. Un poste qu’il conservera jusqu’au 16 octobre 1989, selon les archives du groupe Fraternité Matin.


Le 21/05/21 à 15:17
modifié 21/05/21 à 15:17

LES + POPULAIRES

Ecole pour tous : Le taux de scolarisation des filles demeure faible en Côte d’Ivoire (UNFPA) Abobo/Maouloud 2021 : Kandia Camara invite les fidèles musulmans à copier l’exemple du Prophète Mahomet Axe Tiassalé-Divo : Un grave accident fait 63 victimes dont 2 décès